Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 99. Archives du site > Randonnées anciennes > Le groupe_1 > Le tour de Roche Veyrand (Chartreuse) 04.12.2014

Le tour de Roche Veyrand (Chartreuse) 04.12.2014

mardi 9 décembre 2014, par Alain DUROT

Le tour de Roche Veyrand

Date :04.12.2014

Effectif : 17

Météo : tristounette ; quelques éclaircies

Dénivelé cumulé : 800m

Délais TAC : 6h45

une journée haute en couleurs...

A Chambéry, couvert était le temps ;

Mais en la météo nous étions confiants.

Pourtant, en arrivant à St Pierre d’Entremont,

Il pleuvait pour de bon !

- 

Bien au chaud dans les voitures…

L’hésitation dura…un certain temps.

Mais bientôt, d’une petite accalmie profitant,

Nous nous équipions rapidement.

les préparatifs...

Enfin, on partait.

Mais la pluie reprenait.

un peu de couleur dans la grisaille du matin...

Alors commença la longue valse hésitation :

Je m’arrête pour mettre le sur-sac ;

Un peu plus loin : j’aurais du mettre mon poncho ;

Un peu plus tard : j’aurais pas du garder ma polaire ;

Et toujours la même question : tu crois que ça va durer ?...

(je sais, ça ne rime pas,

Mais j’aimerais vous y voir,

Sous une pluie glacée,

Aligner les rimes appropriées

Tout en continuant de marcher…)

alors, je m’habille ou je me déshabille ?...

Bref, quelques instants plus tard…

Quand le G.O. m’a demandé de passer devant,

La colonne était tellement étirée,

Qu’il m’a fallu plus que pas mal de temps

Avant de pouvoir retrouver la position avancée.

- 

Après un petit regroupement, par mesure de sécurité,

Tout le monde était enfin correctement équipé.

Et,… la pluie a cessé de tomber !...

Il était temps de penser à se déshabiller…

(un ange passe…)

...

on remet un peu d’ordre...

Le soleil faisait même son apparition.

Derrière nous on pouvait alors apercevoir le Grand Som

Qui s’éveillait lentement

Encore habillé d’un léger pyjama blanc.

le Grand Som légèrement platré...

A travers la brume ou sous un soleil voilé,

Par des sentiers aussi montants que variés,

Nous avons rejoint un coin de feuilles rousses tapissé

Pour faire la première pause de la journée.

la brume nous poursuit...

la pause ; z’êtes sûr que c’est l’automne ?...

Nous reprenions la progression

Et rapidement nous débouchions au col du Cucheron.

Après une courte descente goudronnée,

Le col de Cluse nous voyait débouler.

- 

Après concertation…

Il fut décider de poursuivre jusqu’aux Bruyères

Pour aller confortablement y installer notre derrière.

L’endroit était parfait pour se restaurer :

Assis, au soleil, pas de vent,

Et devant nous, au loin, (un peu couvert) le Mont Blanc.

une situation bien assise...

le Mt Blanc a quelque peine à se dégager...

La station annonçait son domaine skiable « ouvert » ;

Effectivement, sur les pistes, c’était « tout vert » !

c’est t’ouvert...

ou c’est tout vert...

Le retour descendait un chemin encaissé,

Par un ruisseau sans doute parfois emprunté ;

Mais parcours de toute beauté,

Aux teintes lumineuses et colorées.

sentier permanent et torrent occasionnel...

On descendait, on descendait…

A nouveau dans la brume on s’enfonçait.

Mais c’était parfait :

On n’a presque pas vu que sérieusement on remontait.

on descend...

on rentre dans la brume...

et on remonte...

La fin des difficultés de cette journée

D’une belle borne était couronnée.

Pour les mécréants qui encore en doutaient,

En territoire Chartreux, en ce jour, on randonnait.

avec la bénédiction des Chartreux...

Avec beaucoup de précautions,

Nous avons dévalé le dernier raidillon

Avant d’apercevoir à nouveau St Pierre d’Entremont.

- 

En ces lieux d’anciennes frontières…

En arrivant le matin, dans la brume, j’avais noté,

Sage précaution, qu’au pied de l’église nous étions garés.

Mais, dominant désormais la vallée,

Force était de constater

Que de deux églises le bourg était flanqué !

on a garer les voitures là...

ou là ?...

Frontières toujours…

Au moment de franchir le pont,

Ancienne limite avec le pays Franc,

Nous avons même pu remarquer quelques poissons

S’évertuant, tels de véritables saumons,

A remonter vaillamment le courant

Pour rester savoyards encore quelques instants !

savoyards un jour...

Et pour finir…

Prenant possession du parvis de la mairie,

Maryvonne a déroulé la nappe rouge

Pour inviter ses camarades du jour

A fêter avec elle son ?ème anniversaire.

(je sais ça ne rime pas non plus.

Mais je suis bien en peine

De faire la moindre rime avec la bouche pleine !)

braderie de St Pierre d’Entremont ?...

manif contre le Center Park de Roybon ?...

non,simplement l’anniversaire de Maryvonne épanouie...

Merci Maryvonne.

Et,

Honni Soit Qui Mal Y Pense…

Et le petit bonus…

quand deux ex-enseignants discutent, ça fume...

un paysage paisible...

de quoi faire un tableau, non ?...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0