Club Santé Seniors MGEN 73

2014 / 11 / 06 - Bonne nouvelle au Mont St Michel

Barby - chapelle du Mont St Michel

samedi 8 novembre 2014, par Maurice DUPONT

Après 2 journées pluvieuses, ce premier jeudi de novembre se présente avec de meilleures conditions météo, suffisantes pour attirer 11 Bémols -Brigitte, Cécile, Christiane, Françoise, Jeanine, Marie France, Martine, Maxime, Nicole P, Bernard, Maurice- qui se rassemblent peu à peu, attendent les retardataires et partent pour Barby, parking de l’église (300 m). Ce sera le point de départ de la rando du jour ; 2 autres Bémols -Chantal et Nicole D- partiront plus tard de l’église de Curienne et nous rejoindront au Mont.

A 8h30, voici les 11 au pied du chemin des Chavonnes et c’est parti pour une belle montée régulière sur un chemin recouvert de feuilles mortes mouillées, jusqu’à la Voie Romaine (400 m). Un peu de marche à plat avant de déboucher sur le chemin de la Miat ; ce terme d’ancien patois signifiant Mont, nous sommes bien sur le bon itinéraire, même si parfois on semble descendre ; chemin bordé d’arbres aux branches chargées de guirlandes de mousse. Une trouée dans le feuillage des arbres donne bientôt l’occasion à la photographe d’avoir une vue plongeante sur les têtes des Bémols, alignés en rang d’oignons et regardant le bassin chambérien. Une autre halte en une petite clairière est transformée en pause-banane, alors qu’il n’est même pas 10 heures. Puis nous repartons, empruntant dès lors le chemin de la Paraie (650 m) qui déroule ses pentes plutôt raides et nous atteignons avant 10h30 la Ferme des Résistants, où une stèle rappelle l’action et les sacrifices des maquisards locaux dans les années 40.

Et maintenant, direction Col du Joueret. A l’arrière Bernard et Maurice tiennent conversation et les 2 compères ont l’air de bien s’entendre. L’air souriant du narrateur révèle son contentement, aurait-il une bonne nouvelle à annoncer ??? Les non-participants à la balade devront attendre la mi-novembre... La marche continue ; malgré des pancartes affichant parfois des temps surprenants voire incohérents, nous avançons d’un bon pas et bientôt pouvons lire le panneau de la Motte Castrale, expliquant le premier site d’habitat permanent à Curienne, dès le 9ème siècle au sommet du Grand Joueret (809 m), sur un terrain fortifié, entouré de palissades de bois comme les camps militaires romains. Un peu plus loin, un colchique aux pétales perlés de gouttes de rosée, sur lit de feuilles mortes mérite bien un cliché, ainsi que les arbres à la superbe parure automnale bordant le chemin du Mont.

A 11h15, nous voici à l’embranchement de notre chemin et de celui venant de Montmerlet, par lequel sont passées Chantal et Nicole D ; il ne reste que 20 minutes pour atteindre le but de la balade. Marie France prend une photo des Bémols souriants, avant d’entamer le dernier tronçon de la montée.

Bientôt nous longeons les restes de l’ancienne chapelle ("un très mauvais petit bâtiment" selon l’évêque d’alors) détruite et remplacée au 19ème siècle par la chapelle actuelle édifiée un peu plus loin et auprès de laquelle nous arrivons quelques minutes plus tard. Là sont assises et nous attendent les 2 marcheuses parties de Curienne.

Les 13 Bémols réunis vont prendre place sur des blocs de pierre le long de la façade sud de la chapelle mais de ce lieu, à 895 m d’altitude, aucune vue sur la vallée aujourd’hui, recouverte d’un épais voile de brume qu’un timide rayon de soleil dissipera un peu plus tard, permettant un bref aperçu du lac St André. La pause-déjeuner peut commencer, la joie communicative du narrateur, abandonnant l’air soucieux arboré en début de balade, va apporter un petit plus à la convivialité. …............................................................................................................................................................................................... Avant de partir, Christiane et Martine testent l’acoustique de la chapelle à travers la porte en chantant "Les anges dans nos campagnes...Gloooooria" pendant que les autres Bémols l’entonnent aussi sur le côté de l’édifice. Le soleil répondra par un clin d’œil lumineux et chaleureux juste au moment où nous repartons du Mont.

Les 13 redescendent sur le chemin tapissé de feuilles mortes, repassent devant la Motte castrale et le Grand Joueret apparaît plus beau dans la lumière du soleil d’automne.

Nous cheminons encore un moment ensemble avant que Chantal et Nicole D nous quittent, se dirigeant vers Curienne alors que les 11 vont emprunter le chemin de Bellevarde pour le retour. De loin nous pouvons voir le Mont St Michel avec le clocheton de la chapelle émergeant de la forêt aux tons dégradés, du jaune d’or au brun foncé.

Après être passés non loin des dernières habitations de Challes-les Eaux, nous revenons vers Barby par la Combe de Camelot et Les Ruffines. En cette fin de balade, le soleil nous accompagne et nous faisons une dernière pause pendant laquelle Bernard et Maurice se révèlent des parangons de sobriété ; cela est-il en rapport avec la bonne nouvelle ? Affaire à suivre...

Après avoir rejoint la Voie romaine et le Chemin des Chavonnes, nous voici de retour à Barby dès 15h30. Rendez-vous jeudi prochain pour une autre balade.

Texte : Maurice. Photos : Martine, Françoise.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0