Club Santé Seniors MGEN 73

Le Trélod (Bauges)

lundi 30 juin 2014, par Alain DUROT

Le Trélod

Date :26.06.2014

Effectif : 7

Météo : nuages, soleil voilé

Dénivelé théorique : 1000 m

Dénivelé cumulé : 1230m

Délais TAC : 8h30

En l’absence de notre irremplaçable G.O,

Et des autres ténors de la rando,

C’est sous la houlette

D’une gentille brunette

Que par cette fin de juin ensoleillée,

Nous sommes allés en Bauges pour randonner.

Traduction :

C’est Gisèle qui dirigeait la rando

Qui nous a conduit au sommet du Trélod.

les Bauges, quel panorama…

et quelle guide…

Effectif encore réduit

En ce dernier jeudi :

7, comme les 7 nains,

Ou comme les 7 mercenaires…

D’abord, tels les 7 mercenaires,

Dans la fraîcheur du petit matin,

Nous avons résolument affronté la partie forestière.

Puis, tels les 7 nains, lentement nous avons progressé

Quand, au sortir de la forêt nous avons constaté

Qu’en ce jeudi, à n’en pas douter

C’était la journée de la flore dans les alpages du Trélod.

Et c’est peu dire que de constater que c’était vraiment beau.

Dans le petit matin frais…

ça monte d’abord en forêt…

Dès lors,

Appareil photos sur le nez,

Et le nez au ras des pâquerettes,

(Pâquerettes …des alpes évidemment)

A quatre pattes la plupart du temps,

Nous avons compté et contemplé fleurettes.

Notre mémoire fut mise à contribution

Tout au long de cette ascension.

aster, fausse pâquerette…

A tel point que j’ai un instant pensé

Qu’on ne pourrait jamais arriver

A rejoindre « le machin noir » au sommet…

« Mais si, là haut, l’espèce de pluviomètre » (dixit notre guide…)

J’imaginais déjà celui qui faisait le relevé,

Tous les jours, plus de 1000m à s’envoyer !

O.K. on peut y aller…

parfois sur le fil du rasoir…

Mais on a fini par l’atteindre ce sommet magnifique,

Coiffé de son métallique…point géodésique…

le « pluviomètre » du Trélod…

dubitative…

heureux tout de même d’être au sommet…

Mais qu’importe, nous avions le temps.

En l’absence d’Yves, notre « floriste » compétent,

Il n’y aurait au moins pas de boucle supplémentaire.

Et, en l’absence d’André, dit le Grand,

Pas, non plus, de promontoire complémentaire.

- 

Funeste erreur !

La Dent des Portes étant à proximité

Gisèle nous l’a fait escalader ;

« Vous verrez là haut comme c’est beau… »

Ben voyons,

Allons-y, escaladons…

Et c’est vrai, c’était même très beau !

à l’assaut …

…de la Dent des Portes…

Quant à la petite boucle en supplément,

Elle proposait simplement un détour calme et reposant.

- 

Au préalable, et toujours sur le retour…

Au chalet des gardes à peine arrivées,

Les dames s’étaient longuement installées au balcon,

Espérant sans doute le retour du jeune garde fort mignon

Rencontré au cours de la matinée…

le chalet des gardes…

les messieurs attendaient sagement…

A l’arrivée…

Parmi toutes les épreuves, nous attendait la dernière :

Du coffre des voitures, Marie-France et Michèle sortaient leur glacière ;

Il y en avait pour un régiment,

Mais les 7 mercenaires sont venus à bout vaillamment

Des appétissants gâteaux et boissons proposés

Lors de cette garden party improvisée.

Soyez-en mesdames remerciées.

Et merci Gisèle pour cette belle journée.

la garden party…

Et, aujourd’hui plus que jamais,

Honni Soit Qui Mal Y Pense…

- 

Des fleurs, des fleurs et encore des fleurs…

Des blanches…

lys de St Bruno...

anémone pulsatille...

anémone à fleurs de narcisse...

- 

Des jaunes, orangées…

pédiculaire feuillée...

trolle...

campanule en thyrse...

crépis doré...

- 

Des bleues, violettes…

érine des alpes...

aster...

lin vivace...

bartsie des alpes...

- 

Des rouges, roses…

rosier des alpes...

pigamon...

les premiers rhodos...

valériane...

homogyne des alpes...

adénostyle...

compagnon rouge...

- 

Et le myosotis, c’est quelle couleur ?

- 

encore deux petites curiosités :

ménage à trois ?...

ce qu’on appelle un sac de noeud ?...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0