Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 99. Archives du site > Randonnées anciennes > Le groupe_1 > Mont Clocher/tête des trois coins 12.06.2014

Mont Clocher/tête des trois coins 12.06.2014

mardi 24 juin 2014, par Christian DORDOLO

Les chiffres du jour : Dénivelé :1000 m Distance parcourue :19 km 12 randonneurs

L’objectif était un clocher En fait, le Mont Clocher, connu de personne sinon d’Yves Et pour y aller, Il fallait monter en pleine chaleur, dur labeur ! Le point de départ était fixé au cimetière d’Hauteluce, normalement facile a repérer, sauf que c’était le parking de l’école. Nostalgie…… Le début de l’ascension se fait sur un agréable chemin, en partie au soleil, en partie à l’ombre. Cette ombre, on la quitte rapidement, pour se retrouver sous le soleil exactement, après la pause banane. Le massif du Mont Blanc est devant nous, on ne le quitte plus des yeux ; on peut même voir un petit point noir au bord d’un glacier : le refuge du goûter. Notre petit chemin nous conduit sur une large piste où l’on a la chance ( !)de croiser 2 voitures. La vitesse est limitée, mais Jean- luc n’en tiens pas compte ! La vitesse est limitée, mais l’escargot n’en est pas troublé ! Aujourd’hui , il y a tellement de fleurs, que l’on ne s’attarde que sur la primevère farineuse. Pour les animaux, on se contente des habituelles vaches, même si ce spécimen à deux têtes peut nous surprendre. Le sommet du Clocher est bientôt là, surmonté d’une croix, avec , derrière, bien sûr, le Mont-Blanc ! Le sommet est atteint, alors que de petits nuages blancs annoncent l’orage à venir. Après une petite pose sur ce remarquable belvédère, on décide à la quasi unanimité de continuer jusqu’à la tête des 3 coins, toujours sur une large piste qui longe 2 petits lacs et nous fait traverser de beaux alpages. là, un triton ! Où est la tête des 3 coins ? ..On avance, on verra bien ! Au bout d’un moment le groupe se retrouve dispersé aux 4 coins des 3 coins ! Sur quelle bosse va-t-on ? Je me souviens bien, pour avoir skié ici, que sur le sommet, il y a 2 arrivées de télésièges. Ainsi, on se regroupe tous, afin de rejoindre le sommet où 2 tables nous attendent pour un repas confortable. La vitesse d’évolution des orages n’est pas limitée : de très beaux nuages se forment, nous donnant un peu d’ombre pour le repas. La descente est tranquille sauf pour Jeanny et Edmond qui ne se rappellent pas que la vitesse est limitée. Face à nous, la Pierra Mentaz et le barrage de Roselend, derrière nous, un groupe de séniors grenoblois en cours de botanique. Après une petite hésitation sur le chemin à prendre, on rejoint notre école , non sans se faire flasher par le radar : Nicole 9 km/h, mais il y a pire ! Attention à la vitesse près des écoles ! Cette jolie et chaude balade se termine finalement sans orage mais avec un nouvel arrosage d’Yves : boissons fraiches et clafouti. Merci Yves

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0