Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 99. Archives du site > Randonnées anciennes > Le groupe_1 > 2012/07/26 A la recherche des chardons bleus

2012/07/26 A la recherche des chardons bleus

lundi 30 juillet 2012, par André MATHIEU

Fiche technique : Chaîne de la Lauzière

Commune d’Argentine,

dénivelé entre le point haut et le point bas : 747 m,

dénivelé réel : 1120 m !

temps : environ 8 h,

aller-retour entre les chalets Rivollet et la croix de la Coutire.

Départ de Chambéry à 7 h de 6 courageux pour essayer de profiter de la fraîcheur ! Regroupement à 7 h 45 à Argentine avec deux tarins et montée par 13 km de piste vers les chalets de Rivollet . Ensuite grimpette relaxe et à l’ombre vers l’Arbesserie en ne dérangeant que quelques génisses, si relaxe, qu’à la pause au chalet de la Côte Enverse , Jeanny en oublia ses lunettes de soleil... De l’Arbesserie, chalet récemment rénové pour servir d’étape sur le tour de la Lauzière, la croix de la Coutire semblait toute proche, mais point de Panicaut des Alpes ! Alors il fallut grimper, descendre, regrimper, redescendre, etc... Tout ça pour franchir le Rocher des Hirondelles qui permet l’accès à la Pierre du Chasseur, abri fort rustique. Le moral baissait en envisageant le retour par ce chemin escarpé. Heureusement peu après, l’ oeil exercé de Muriel détecta le premier chardon, au grand soulagement d’Yves qui désespérait déjà ! Et celui-ci fit moult photos de ces belles plantules:et pour cause c’était la première fois de sa vie qu’il en contemplait dans la nature sauvage !!! Ça s’arrose ? Il s’agit, de plus, de la seule colonie de chardons bleus de tout le Massif de la Lauzière.

Le Col de Sarvatan étant bien loin, d’un commun accord nous décidâmes d’aller directement à la croix de la Coutire.

Vers 12 h 45 nous étions à la croix, superbe belvédère sur la vallée et la chaîne de la Lauzière versant Maurienne, lieu de pic-nic idéal.

Le retour s’effectua sans encombre malgré les appréhensions de Françoise. Vers le chalet de la Ruche un lys martagon avec 27 fleurs sur sa tige se fit admirer.

Puis Jeanny retrouva ses lunettes qui l’attendaient sur le banc devant le chalet de Côte Enverse.

Il est vrai que le coin était désert : nous avons croisé seulement 2 randonneurs sur ce superbe (mais difficile) sentier balcon.

Il ne restait plus qu’à redescendre vers la fournaise de la vallée.

Il y avait encore beaucoup de fleurs et de papillons sur ce versant ouest :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0