Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 99. Archives du site > Randonnées anciennes > Les Bémols (récits 2010-2011-2012-2013-2014-2015) > 2012 / 03 / 29 - Balade noeud-noeud en principauté de Mont Clergeon

2012 / 03 / 29 - Balade noeud-noeud en principauté de Mont Clergeon

Boucle du Clergeon depuis la Grange Neuve

samedi 31 mars 2012, par Maurice DUPONT

Qu’on ne se méprenne pas, rien de péjoratif dans cette balade ! Certes on pourrait dire que la nef des Bémols n’a filé que 20 noeuds, bien moins que le jeudi précédent. En effet au départ du club, seulement 7 partants -Bernadette, Denise, Geneviève, Maxime, Nicole, Maurice, Yves- au Viviers du lac, 8 autres -Françoise B, Michèle, Marie France, Martine, Monique, Joëlle, Sylviane, Laurent- attendent l’arrivée de Maryse qui en fait rejoindra le groupe à Aix, en compagnie de Jeanine L, porteuse d’une glacière...Attendons le dénouement pour en savoir davantage. Et à la cave coopérative de Ruffieux, Maurice A, Monika et Marie sont déjà là. Ainsi les 20 marcheur(se)s du jour, enfin réuni(e)s, filent en voiture sur la route du col du Clergeon vers le parking de la Grange Neuve, où toutes et tous sont prêt(e)s à partir sur le coup de 10 H

JPEG - 242 ko

. Au programme du jour : parcourir le sentier promenade du Mont Clergeon, parsemé de fleurs et autres curiosités.

Maurice A prend la tête du groupe et nous emmène d’abord à Rojux, hameau inhabité, et après les premières pulmonaires

JPEG - 130.1 ko

bleues et roses (aux racines jadis parées de vertus thérapeutiques) nous arrivons au site de la Grande Cuve : ni récipient pour la fermentation du raisin, ni réservoir à fuel mais une cavité rocheuse aux parois abruptes caractéristique du relief karstique

JPEG - 67.6 ko

. Après avoir sondé du regard la profondeur de cet effondrement, nous faisons la pause-banane.

JPEG - 305.7 ko

A 11 H, nous reprenons la marche et le groupe s’étire dans les montées peu pentues

JPEG - 229.3 ko

permettant à chacun(e) de deviser gaiement en cette belle matinée printanière. Nous voici en un lieu où l’on fabriquait du charbon de bois ; un grand récipient rouillé au lourd couvercle percé d’une cheminée

JPEG - 112.3 ko

témoigne de cette ancienne activité, expliquée en détail sur des panneaux

JPEG - 81.7 ko

. Après cette halte charbonnière, nous repartons et parvenons à 11 H 30 au lieu-dit Combe de Vertu. Pourquoi un tel nom ? Serait-ce pour rappeler aux randonneurs que "la vertu est toute dans l’effort" ? Toujours est-il que nous sommes là à une sorte de noeud routier : quelle voie suivre ? A gauche ou en face le chemin qui descend alors que la Croix du Clergeon, la prochaine étape, est au sommet du mont ? Malgré quelques hésitations des un(e)s et des autres, Maurice A va tout droit sans tergiverser : la descente n’est que provisoire, nous remontons assez vite, des arbres au tronc décoré de polypores blancs bordent le chemin

JPEG - 146.3 ko

et peu avant midi, nous atteignons la Croix du Clergeon, érigée en 1952, au bois usé par les ans, quasi vermoulu

JPEG - 186.1 ko

. Non loin, une table d’orientation dominant la région de Rumilly, autour de laquelle on se presse

JPEG - 210 ko

mais l’étude du paysage est rendue difficile par la brume flottant au loin sur les sommets. Nous repartons et, coupant à travers prés, regagnons le chemin menant à l’ancien village du Clergeon. Nous nous installons le long de la façade d’une ferme où des bancs de bois, même vétustes, font des sièges idéals pour déjeuner, 4 font bande à part,

JPEG - 269.2 ko

-Françoise, Joëlle, Monika et Geneviève- assises sur des pierres, face à la ferme.

JPEG - 257.9 ko
JPEG - 248.7 ko

Repas à la façon des Bémols qui prennent leur temps et du bon temps. Denise offre un peu de pastis, Yves un savoureux vin blanc fruité des Côtes de Gascogne, Laurent un blanc sec de Bordeaux, Quant à Maxime, elle a fait monter une bonne bouteille de Brouilly. Le soleil semble favoriser l’appétit qui chez notre collectionneur d’étiquettes de bouteilles prend une dimension pantagruélique en ce qui concerne les produits lactés : 8 petits gervais à la suite ! (soit 400 gr de dessert lacté), ce qui lui vaudra le surnom de "Papy Gervais"

JPEG - 145.6 ko

 ! Au dessert, Marie France, Monique et Marie distribuent palets, tuiles aux amandes et petits coeurs chocolatés. Après le repas, sieste et détente. Maxime, Joëlle et Françoise explorent les environs pour herboriser, leur cueillette sera abondante et variée : chénopode bon Henri, ail des ours, doucette, pissenlit, tussilage pas-d’âne...

JPEG - 170.9 ko

Pendant ce temps une discussion, suivie de T P, est lancée : comment faire pour que les chaussures restent bien lacées pendant la marche ? Laurent a une méthode mais elle est supplantée par celle de Sylviane qui, pendant sa carrière a relacé moult chaussures d’élèves de Maternelle, et nous enseigne, démonstration à l’appui, la technique du "noeud magique". Celui-ci reste serré et on le délie à coup sûr sans que ça bloque en tirant l’un des 2 bouts du lacet. Plusieurs s’entraînent illico et sont conquis par ce style de noeud. Voilà le noeud de l’affaire, qui mériterait de figurer au programme d’une journée de formation...

A 13 H 45, le signal du départ est donné, nous abandonnons ce lieu charmant, traversons la route presqu’au niveau du col et poursuivons par un sentier découverte, qui nous fait entrer dans la forêt puis descendre en zigzag, comme dans un canyon, le long du lit d’un torrent à sec, franchi plusieurs fois au moyen d’anciennes traverses de chemin de fer

JPEG - 86 ko

. Sur les versants ravinés, de nombreux arbres sont abattus ou arrachés par les intempéries et une piste VTT aux passages abrupts coupe et recoupe le sentier qui nous fait découvrir des soucis d’eau (caltha palustris ou populage des marais)

JPEG - 199.9 ko

d’un jaune éclatant, plus loin un tout petit bébé mulot, aperçu par le groupe fermant la marche, mulot égaré sur un petit pont

JPEG - 153.7 ko

et qui sera remis dans l’herbe après le cliché-souvenir. Et au bord du sentier, des fleurs blanches attirent le regard ; Martine nous les nomme : des lathrées écailleuses

JPEG - 224.7 ko

. Dans cette descente le long du ravin,

JPEG - 215.6 ko

Michèle et Monika marchent à la tête du groupe où chacun(e) veille à ne pas glisser sur l’épais tapis de feuilles mortes. Et au sortir de la forêt, nous arrivons au lieu dit Les Granges d’où nous apercevons le Rhône. En fait de granges seule une ancienne maison aux belles pierres de taille, aux abords de laquelle nous faisons une halte

JPEG - 237.9 ko

. Pendant ce temps de repos, Nicole, avisant un rosier, montre à Maryse et à Bernadette les principes de la taille de cet arbuste.

Il nous reste à boucler le circuit en rejoignant la route du col que nous traversons pour une dernière marche dans les bois (où Françoise et Martine trouveront des pelotes de chouette) vers le parking où sont les voitures. Là Jeanine nous dévoile le contenu de sa glacière : du vin mousseux de Savoie et du cidre, accompagnés de "cigarettes russes" qu’elle nous offre à l’occasion de son anniversaire.

JPEG - 119.4 ko
JPEG - 120.9 ko

Toutes et tous apprécient ces boissons rafraîchissantes et chantent les paroles de circonstance : Joyeux anniversaire, Jeanine !

JPEG - 240.9 ko

A 16 h, la fête et la balade sont terminées, place au retour en voiture vers Chambéry.

JPEG - 27.8 ko

Texte de Maurice. Photos de Nicole, Bernadette et Martine.

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0