Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 99. Archives du site > Randonnées anciennes > Le groupe_1 > 2011/05/05 La croix manquée, la borne cachée...

2011/05/05 La croix manquée, la borne cachée...

lundi 9 mai 2011, par Alain DUROT

La Croix manquée, la Borne cachée.

Après regroupement au pied de l’église d’Argentine,

Nous partons en convoi, empruntant une piste,

Que l’on peut qualifier de rectiligne,

Suivant les courbes de niveau, parfois boueusement.

Sauf que,

Sauf que l’on avait annoncé la dite piste

De nombreux lacets parcourant,

Et goudronnée partiellement.

- 

On se dirigeait donc on ne sait où,

Après l’Argentine, peut-être le Pérou !

- 

Le demi tour fut rapidement exécuté.

Car, c’est une technique aujourd’hui fort bien maîtrisée.

Nous avons retrouvé la piste en lacets

Et "parcimonieusement" goudronnée.

- 

Afin d’éviter de nouvelles déconvenues,

L’avis de chacun sur la carte fut le bienvenu.

Et que je te prends la carte et que je te la tourne,

Et que je te la reprends et que je te la retourne…

la carte...

encore la carte...

je préfère quand même vérifier...

si je la tourne, c’est peut être mieux...

-  Après, ce fut une ascension en sous bois agréable,

(On y cueillit le muguet à l’occasion du retour)

De chalets en chalets, tous remarquables,

Et sans plus aucun détour.

agréable progression

Et ainsi, nous débouchâmes dans une clairière bucolique,

Juste pour l’heure angélique…

...de la pause banane...

A la veille de la sainte Prudence,

Il fut décidé de la fêter à l’avance.

En effet, arrivés au chalet de l’Arbesserie à une heure tardive,

On renonça à atteindre la Croix de Coutire.

- 

D’aucuns proposèrent alors un sommet plus petit.

Une borne géodésique avec point de vue garanti.

Cela contraria bien chez certain la digestion,

Mais on y fit quand même un joli tour d’horizon.

On put notamment poser notre regard

Sur l’envers de Belledonne, et plus loin l’Etendard.

au fond, l’Etendard

Les premiers parvenus sur ce sommet de substitution

Ont sans doute contemplé la borne avec délectation.

Le serre file, votre serviteur,

Et de ces lignes le narrateur,

La dite borne a longtemps cherchée,tant elle était bien cachée !

la borne

la borne bien cachée, oserais-je dire o-cul-tée ?

Un petit courrier s’impose aux organismes cartographiques,

Pour leur confirmer la grande utilité des bornes géodésiques !

- 

Le retour, de quelques franchissements d’obstacles était agrémenté.

Chacun vantant sa technique éprouvée.

La souplesse n’est plus toujours au rendez-vous.

Qu’importe, il faut franchir, un point c’est tout !

l’essentiel était de participer...

La rando touchait à sa fin.

Deux Dames devant moi marchaient encore avec entrain.

Subitement, dans une épingle à cheveux,

Elles échappent soudain à mes yeux ;

Continuant tout droit, et là, je ne comprends pas bien,

Car il n’y avait pas l’ombre d’un chemin !

Elle étaient semble-t-il plongées dans leur conversation !

Mais à votre avis, de quoi était il question ?

(Croix de bois, croix de fer,

Si je mens je vais en enfer)

De ces craquements nocturnes et réguliers,

Et autres fantômes malfamés

Qui hantent certaines propriétés

Aux beaux jours, dès la nuit tombée.

- 

Finissons par une note bucolique,

A défaut d’être une photo artistique :

Vous êtes vous jamais demandé,

Au cours de vos randonnées en montagne,

Comment pouvait bien se présenter

Le cœur de la merveilleuse gentiane ?

la gentiane...

au coeur de la gentiane

Et honni Soit Qui Mal Y Pense

Poët, Poët.

Et puisque vous avez été bien sages,

Voici encore quelques images.

souple en début de parcours...

un peu moins pour finir

l’inconnu-e du groupe 1...

et tout c’est excellement terminé avec le gâteau chocolat noisettes de Michel

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0