Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 99. Archives du site > Randonnées anciennes > Les Bémols (récits 2010-2011-2012-2013-2014-2015) > A fait suer les randonneurs le périlleux circuit de GLAND...IEU - (...)

A fait suer les randonneurs le périlleux circuit de GLAND...IEU - 21/10/2010

Balade à Brégnier-Cordon Izieu Cascade de Glandieu .

samedi 23 octobre 2010, par Maurice DUPONT

Peu avant 8 H nous sommes 13 près du club, dont 2 nouvelles recrues, de retour d’un voyage au Pérou, Danielle et Jean Pierre . . Nous nous apprêtons à partir pour rejoindre auprès du tunnel du Chat 7 "Aixoises" (Janine L, Martine, Joëlle, Sylviane, Colette J, Brigitte et Claudine) lorsqu’arrivent Michèle L et Prudy . Nous serons donc 22 à faire le circuit proposé par Maxime du côté de Brégnier-Cordon, Izieu et la Cascade de Glandieu . Après une errance sur les routes du Bugey due aux déviations et au brouillard nous arrivons à 9 H 30 devant l’église de Brégnier-Cordon d’où, vêtus chaudement, nous entamons le Sentier de l’eau qui propose une boucle avec très peu de dénivelé . Mais une pente raide nous cueille à froid et les 22 s’étirent en une longue file . A cause du brouillard, les regards prennent pour horizon les abords du sentier . A un premier belvédère, un panneau nous invite à Chercher les contrastes : impossible et comme l’a dit sentencieusement Sylviane  :" quand il n’y a pas de contrastes, c’est c.. et triste !" . Au pied des buis, un petit arbrisseau dont les baies rouges nous feraient penser à des cerises si c’était la saison, Maxime et Martine reconnaissent d’emblée le fragon épineux ou petit houx . Parfois on l’appelle également Vertglandin

JPEG - 30.4 ko

. Quelle coïncidence : Vertglandin / Glandieu ! Mais d’où provient ce nom ? Il aurait une origine gauloise, de glano signifiant pur(e) et eu l’eau . Bientôt notre géologue nous invite à remonter dans le temps bien plus loin que nos ancêtres alors qu’elle remarque parmi les pierres du chemin un morceau de

JPEG - 34 ko

corail fossilisé,

JPEG - 33.1 ko

vestige des récifs coralliens de l’ère secondaire . Après 10 H nous débouchons sur un chemin plat où se dresse un panneau " Montagne de Izieu "

JPEG - 153.2 ko

. Maxime nous invite à laisser momentanément le Sentier de l’eau pour suivre la route qui mène à la Maison d’Izieu, d’où en 1944, 44 enfants juifs et leurs éducateurs furent envoyés à la mort . Vers 10H 45 nous parvenons à la Maison du souvenir et c’est la pause-banane puis retour par la même route et nous voici de nouveau sur le Sentier, nous dirigeant vers La Frache

JPEG - 30.5 ko

. Un panneau nous invite à méditer sur L’eau-Passe-Muraille . Cet emprunt à Marcel Aymé, maître de l’intrusion du merveilleux dans la vie quotidienne, incite Prudy et Maurice à dévaler un petit sentier oblique pour examiner cela de plus près . Point d’eau mais des champignons que Prudy identifie comme étant des cortinaires comestibles

JPEG - 27.5 ko

. Notre mycologue les cueille sans hésiter et dès lors ce sera plus le Sentier des végétaux que le Sentier de l’eau . En effet les botanistes du groupe débusquent des rosés (passés) , de jeunes polypores, de fausses chanterelles à la couleur jaune, de petits hygrophores écarlates, des armillariae mellae juveniles

JPEG - 28.3 ko

. Devant ces redoutables parasites des arbres, Prudy nous apprend que la plus grande chose vivante sur notre planète est un mycelium d’armillaria quelque part dans l’Ouest des USA . Ce lieu où coule la rivière nommée Le Gland nous invite à la glandée mais la récolte est bien maigre : un seul fruit du chêne de belle couleur , un Vert Gland en somme, présenté ici comme un

JPEG - 14.6 ko

bijou ...de famille . Des fougères retiennent notre attention :

JPEG - 31 ko

des scolopendres officinales . Mais bien peu observèrent dans certain passage raide et glissant, de chaque côté, ces scolopendres utilisées jadis pour soigner le foie car la peur de tomber l’emportait , on avait plutôt les foies malgré la présence rassurante d’Honoré veillant plus bas à la bonne réception des descendeuses

JPEG - 340.2 ko

. Et ces passages périlleux se multiplièrent avant qu’on atteigne au bas de la pente la rivière . Vers 12 H 45 nous retrouvons la civilisation, passons auprès de l’Hôtel du Gland

JPEG - 22.4 ko

(fréquenté par des gens de passage pas sages ?) et nous arrivons au pied de la cascade de Glandieu

JPEG - 176.9 ko

. Les un(e)s veulent se poser là pour déjeuner mais le lieu est trop humide pour les autres . Nous mangerons donc tous dans la cour ensoleillée - le brouillard s’est enfin dissipé - du restaurant de la Cascade . Des tables et des sièges sont mis à notre disposition en échange de 2 bouteilles de Vin de St Benoît . Si ce n’était pas le nom de la commune, on se demanderait ce que fait ce saint ( qui nous fait penser à un pape) à Glandieu, à côté du Gland . Priape, le dieu antique de la Fécondité y serait davantage à sa place ....La pause-repas fut des plus agréables et les nouveaux venus dans le groupe ont pu y apprécier l’art de bien vivre et la convivialité régnant au sein du groupe Bémol

JPEG - 25 ko

. A 13 H 30, fin des agapes, la marche reprend sous un beau soleil . On passe sur le Gland puis ce sont des chemins plats, bordés de fusains à bonnet de curé ou carré , de peupliers et de noyers . Forcément ces arbres ont, de par leur nom, une place de choix au bord du Sentier de l’eau, ainsi que nous le fait remarquer Honoré . Peu après 14 H 45 nous sommes de retour à Brégnier-Cordon, un dernier regard sur une porte cochère du 18° siècle,

JPEG - 29.1 ko

une arche avec une belle clé de voûte et chacun rejoint le véhicule qui l’a amené pour reprendre la route de Chambéry.

Texte de Maurice . Photos de Martine et Jeanine L .

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0