Club Santé Seniors MGEN 73

La complainte du randonneur confiné...

dimanche 19 avril 2020, par Alain DUROT

Complainte du randonneur confiné…

O rage, ô désespoir !

O virus ennemi !

Qui nous prive de randonner

Et nous confine à l’ennui.

- 

Tant de sommets programmés

Par Yves, notre GO bien aimé,

Pour finalement arpenter le goudron

En faisant le tour du pâté de maisons.

- 

Réduit à rêver…

- 

Reste à rêver...

D’une longue traversée

De Belledonne encore enneigée,

En regardant passer la maréchaussée

Verbalisant l’absence d’autorisation auto accordée.

- 

Reste à rêver...

A la douceur d’une ballade en Chartreuse.

En matière de confinement, les moines n’y ont pas leur pareil.

A défaut de montagne, on se consolera avec la bouteille,

En attendant des rencontres plus chaleureuses.

- 

Reste à rêver...

De la Tarentaise olympique,

Fief d’André le Magnifique.

André qui, les morilles n’ayant pu ramasser,

En a douloureusement été réduit

A cuisiner l’omelette aux champignons de Paris.

Jusqu’où le virus va-t-il frapper ?

- 

Reste à rêver...

De la Maurienne idyllique

Telle que chantée par Christian le Prolifique.

Christian à Challes-les-Eaux désormais contraint

A une cure d’un nouveau genre dont il se passerait bien.

- 

Habituellement, à cette époque de l’année,

C’est dans l’Ain que l’on randonne,

A la rencontre des premières érythrones.

L’un dans l’autre, tout bien considéré,

Vu les distances de sécurité à respecter,

Ce ne sera pas pour cette année.

- 

Rendez-vous compte…

Même notre Royale nationale

Est contrainte de ramener au bercail

Notre nucléaire porte-avions amiral.

Le fleuron des équipages est contaminé !

Par quoi, par qui ?

Un tout petit virus, minuscule,

Un va-t-en-guerre ridicule,

Provoquant frustration, honte et désolation,

Reléguant Mers el-Kébir et Trafalgar

Au rang de brèves de comptoir !

- 

Comment se débarrasser

De ce parasite auto couronné ?

- 

Tenons bon ! Résistons ! Confinons !

Et bien sûr nous vaincrons.

Rappelez-vous vos premières récitations,

Car Monsieur de la Fontaine a toujours raison :

Patience et longueur de temps…

Font plus que force et que rage !

- 

Portez-vous bien.

- 

Et bien sûr… ?

Honni Soit Qui Mal Y Pense !

comment lui expliquer...

que c’est une mangeoire pour les oiseaux ?...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0