Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées Pédestres "Groupe 1" > Récits du groupe 1 - 2020 > Croix et Chalet d’Allant, Plan de la Limace, dans la neige, le 12 mars (...)

Croix et Chalet d’Allant, Plan de la Limace, dans la neige, le 12 mars 2020.

dimanche 15 mars 2020, par Christian DORDOLO

Quelques chiffres sur cette sortie :

Effectif : 7

Météo : très beau temps chaud. Ciel se couvrant en fin de journée.

Altitude départ : 918 m.

Altitude maxi : 1582 m ou1714m.

Dénivelé cumulé : 690 m ou 820m.

Distance parcourue : entre 9 et 11 km.

Délais TAC : environ 6h30.

L’itinéraire :

Le plan de la Limace comme objectif...

Est-ce un bon plan ?

En tout cas, si on n’est pas sûr d’avoir de la bonne neige, on est au moins sûr d’avoir le beau temps, les premières gouttes n’étant prévues au plus tôt que vers 16h,et encore !

La balade est connue !

Nous étions venus ici le 31 mars 2011.Il n’y avait pas de neige jusqu’à la croix mais beaucoup ensuite jusqu’au Mollard (Muriel et André s’étaient roulés dans la neige).

Le temps s’était ensuite vite dégradé.

Nous étions revenus le 2 novembre 2017 pour faire le Mont de la Coche, il n’y avait pas encore de neige et nous avions eu la surprise de retrouver au Coudray, deux nouveaux randonneurs : Solange et Gérard. Jean-Luc avait failli y perdre sa jolie veste.

Enfin le 11 octobre2018,nous avions fait, en partant du pont de Rière-Bellevaux, une petite balade de substitution de 23 km et 1250m de dénivelé,à travers le col de la Coche, le temps étant incertain au début puis particulièrement beau ensuite.

Au départ nous sommes 5 (Maryvonne, Danièle, Yves, Christian et Nicole) et nous retrouvons au Coudray, Solange et Gérard.

Nous sommes donc 7 (.nous étions 9 en 2018, 6 en 2017 et 20 en 2011 avec la dame "Ducru").

A 8h45,nous partons d’un bon pas, sans raquettes aux pieds bien sûr car il n’y a pas de neige, mais sans raquettes sur le sac non plus, car on n’aime pas les porter.

Nous cheminons ainsi une bonne heure en contemplant les fleurs printanières sur les talus et aussi d’autres curiosités locales, avant de nous retrouver dans la neige près du Chargieux,vers1300m.

A 10h,au chalet de Très le Mont, nous faisons une pause banane au soleil.

Il fait chaud ! Peu après être repartis, certains se mettent bras nus, d’autres enlèvent leurs collants...et nous nous enfonçons de plus en plus dans la neige...

L’Arcalod apparait à gauche du Mont de la Coche.

Certains ou d’autres n’hésitent pas à dire :"On aurait du prendre les raquettes..."

Néanmoins la marche est soutenue. Le fait de ne pas avoir fait de sortie la semaine dernière a donné des ailes aux marcheurs.....ou peut être certains ont compris que pour ce plan, il ne faut pas "limacer".

Nous atteignons la croix d’Allant à 11h20. La vue est magnifique sur les sommets enneigés des hautes Bauges.

Une photo du groupe s’impose.

A l’envers de la croix d’Allant, vers la vallée, il y un panneau ! En voyant ce panneau, on peut se dire que c’était pas ballot d’être venu bénir une croix ici !

Je n’ai pas le temps de récupérer mes affaires que la moitié du groupe a déjà disparu pour ,dit Nicole, aller pique- niquer au chalet d’Allant.

Vue la neige profonde, la sortie risque de s’arrêter aux chalets d’Allant pour un repas bronzage.

Il n’est que 11h30.

Une rapide décision :

"on poursuit jusqu’au plan de la limace, on se retrouve au chalet si vous ne voulez pas continuer ;"

J’avais repéré de belles traces vers lesquelles on redescend, avant de poursuivre sur la dorsale et rejoindre la trace du groupe que l’on avait observé et qui monte rapidement, raquettes aux pieds.

Finalement, on n’a pas trop de mal à rejoindre le plan de la limace que l’on atteint à 12h15.

Nous pouvons contempler les ruines prises d’assaut par le groupe de raquetteurs qui nous précédait, mais nous ne nous attardons pas car nous sommes attendus au chalet.

Plan de la Limace sous la pointe de la Coche.

Nous profitons quand même du spectacle pendant 5 minutes avant de faire une directissime dans la pente .

Qu’est ce qu’on a bien fait de ne pas prendre les raquettes, ce n’est pas tous les jours que l’on a une neige aussi agréable à skier en chaussures !

Là,c’est profond ! (Photo Christian/Maryvonne).

A 12h35,la jonction est faite, le repas se termine avec café-chocolat dans une chaleur hivernale qui donne envie de dormir.

çà rigole !

Tout le monde ayant pris de belles couleurs au soleil, on décide de partir avant de sentir le grillé.

On redescend par le chemin conduisant à Précherel à travers le bois du replat. Ce chemin est plus humide avec moins de neige au début et de belles flaques d’eau ensuite, avec beaucoup de zones d’éboulement.

Col de Cherel.

L’attraction ici ,c’est le rocher d’escalade.

Notre soprane qui a l’habitude de monter la note, sait aussi monter la roche !

Nous rejoignons ensuite la route bucolique prise ce matin.

Lorsque Danièle me dit : "regarde cette belle femme", je ne comprend pas tout de suite, mais Yves, habitué à observer les fleurs et les arbres, était déjà en pleine méditation.

 !!!

On repasse devant le panneau qui nous dit en gros : "si vous venez ici, c’est à vos risques et périls".

Pour terminer, on peut prendre une gorgée d’eau fraiche dans le bassin du coin.

Nous évitons, comme nous le demande le panneau, de laver nos chaussures dans le bassin, et rejoignons nos voitures en regardant de mignons petits cabris téter un tas de laine, qui s’avère être leur mère, en remuant la queue, puis sauter tout heureux autour d’elle, pour la remercier de cette délicieuse offrande.

L’histoire est bientôt terminée mais c’est l’anniversaire de Danièle qui n’a pas pu faire le gâteau promis pour cause de mal de dos (ce sera pour une fois prochaine),mais qui, ayant été bien chahutée, nous promet des petits gâteaux à la boulangerie d’Ecole.

Nous sommes étonnés d’apprendre que cette discrète boulangerie située dans un coin perdu de montagne fournit les magasins "Satoriz le bio pour tous" dans toute la moitié est de la France.

Nous ressortons les bras chargés et le ventre plein des tartelettes de Danièle.

Pour l’anecdote j’avais annoncé les premières gouttes de pluie pour 16h 04..........

A 16h02,Nicole me fait remarquer que de jolies gouttelettes d’eau commencent à décorer le pare brise.

A une prochaine sortie...peut-être.........

Arvi

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0