Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées Pédestres "Groupe 1" > Récits du groupe 1 - 2020 > La pointe de la Gorgeat dans la neige,le27/02/2020

La pointe de la Gorgeat dans la neige,le27/02/2020

samedi 29 février 2020, par Christian DORDOLO

Avant de nous retrouver sur le parking, Yves avait décidé en concertation avec lui-même, d’abandonner le projet "Galoppe", celle-ci étant trop exposée aux vents et à la neige, pour un tour à la Gorgeat, facilement adaptable en fonction du temps.

Prendre la clef des champs, oui, mais avec un bémol à la clé !

Nous changeons donc de massif pour aller en Chartreuse du côté du col du Granier.

Cela convient à tout le monde puisqu’il n’y a aucun intérêt à trainer en montagne après midi.

On se retrouve donc au dit col à 8 heure.

Quelques chiffres sur cette sortie :

Effectif : 5

Météo : temps se couvrant rapidement pour devenir agité et neigeux.

Altitude départ : 1134 m

Altitude maxi : 1486 m

Dénivelé cumulé : 365 m.

Distance parcourue : 7,6 km.

Délais TAC : 3h 35 (hors repas) .

Et une gentille pensée de Françoise,illustration de son calendrier,le jour des cendres,donc,la veille de notre sortie :

Notre trace :

Le petit groupe de 5 (Maryvonne, Yves, Françoise, Nicole, Christian )se retrouve donc dans une seule voiture au col du Granier.

Après quelques difficultés à se garer ( places de stationnement non déneigées),nous nous préparons rapidement, le vent froid étant bien présent.

Raquettes aux pieds, c’est sous un ciel bien dégagé que nous commençons à marcher.

Au départ, il fait froid.......

Mais très vite, nous sommes à l’abri du vent, et sur ce chemin bien tracé, le début de la balade, sous le ciel encore bleu, est des plus agréables.

Deux ânes heureux de nous voir passer, se mettent à chanter.

Qui ne connait pas la voix mélodieuse d’un âne heureux ?

Les sommets de Chartreuse sont bien visibles puis progressivement, le ciel se couvre......

De g à d :Chamechaude,Grand Som et Dent de l’ours,Grande Sure....et un âne !(cherchez bien !)

Dans la neige légère, récemment tombée, nous avançons tranquillement, deux par deux,.....enfin presque, puisque, dirait André, nous ne sommes pas un nombre pair !

Nous avançons pépères, cependant et arrivons aux Granges où un panneau indique qu’il faut quitter les raquettes pour traverser le village.

Il n’y a pas encore énormément de neige, et sous la partie montante conduisant au col ,on sent bien les cailloux.

Nous arrivons au col à 10h10 en papotant.

La pointe toute proche est atteinte 10 minutes plus tard.

Après avoir contemplé les abimes, nous prenons en photo le groupe, relativement reposé après ce petit effort matinal.

Le sommet est alors balayé par un vent décoiffant.

Les sommets de Chartreuse se couvrent de plus en plus. Ils seront bientôt gommés de l’horizon.

Inutile de faire la grande boucle par la lentille ou la petite boucle contournant la pointe de la Bornée, notre chemin, bien abrité, nous convient parfaitement.

Retour au col de la Gorgeat donc, pour la pause banane.

Puis on redescend tranquillement .

Maryvonne et Nicole font quelques allers-retours. Cela devient une habitude !

Nous retraversons les Granges où nous restons en contemplation devant une magnifique touffe d’aubriète bleue recouverte de neige.

"Aubrieta" nous dit Yves.

Maintenant il neige abondamment. Ambiance douce et reposante....

De retour au col du Granier, nous observons des enfants qui font de la luge dans les prés.

Des bretons avec qui nous échangeons quelques mots sont tout heureux d’être dans la neige.

A la voiture, nous nous dépêchons de ranger, car le vent projette la neige un peu partout y compris à l’intérieur du véhicule d’Yves dont les sièges blanchissent rapidement.La voiture était bien garée,mais à un endroit très exposé.

Il est presque midi, Yves nous propose de venir casser la croute chez lui.

Nicole qui est revenue d’Allemagne pour marcher avec nous, nous a préparé un bon gâteau pour arroser la naissance de sa petite Louise.

Nous laissons donc Yves piloter sa voiture sur la route enneigée, ses belles lunettes de soleil sur les yeux lui empêchant de bien distinguer celle-ci....

Merci à Yves, Nicole et Nicole pour ces 2h30 passées au chaud à parler de choses et d’autres autour de la table.

Instant convivial, il va sans dire !

2h30 à rajouter au délai TAC ?

Ainsi s’achève une vraie journée d’hiver.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0