Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées pédestres "Les Bémols" > Récits groupe Bémol - 2019 > 2019 / 10 / 24 - Un encor bel entrain pour les Bémols du jour...

2019 / 10 / 24 - Un encor bel entrain pour les Bémols du jour...

Boucle cartusienne du côté de Corbel

vendredi 25 octobre 2019, par Maurice DUPONT

En ce jeudi où les averses sont annoncées pour le début d’après-midi, onze Bémols partent en Chartreuse et débarquent vers 8 h 30, peu après St-Jean-de-Couz, dans une boucle de la départementale 45, tout près de l’endroit où le GR 9 montant de Côte Barrier à Corbel coupe une piste forestière partant sur la droite de la route. Onze participants soit 7 dames- Cécile, Chantal, Claudette, Françoise, Geneviève, Martine, Maxime et 4 messieurs : André, Jean-François, Maurice, Yves. On peut remarquer dans cette liste un nouvel arrivant à la fois au club et dans le groupe Bémol. A part Chantal et Claudette qui vont monter en voiture jusqu’au col, les 9 autres, dans la forêt encore imprégnée des averses nocturnes, montent en suivant les balises du GR au tracé pentu et parfois glissant. Après une première heure d’effort, nous débouchons de la forêt et marchons dès lors presque à plat sur la route en direction du col des Égaux (958 m). Au rythme désormais tranquille de la marche sous un ciel dégagé s’ajoute un encor bel aperçu des couleurs d’automne dans le rideau d’arbres bordant l’horizon. 0

Et après avoir récupéré celles qui sont venues jusqu’ici en voiture, nous commençons à descendre jusqu’au hameau Les Bozons où nous faisons des rencontres animalières : cheval à la robe sombre

et cochon d’un rose presque blanc.

Un cochon immaculé, voilà un encore bel oxymore... Nous laissons momentanément le goudron pour un sentier dans l’herbe mouillée où une souche recouverte de polypores versicolores offre la belle occasion d’un cliché.

Puis sentier et portions asphaltées alternent lors de la descente vers le hameau Les Rousses. Devant nous, le Petit Som et plus loin un encor bel effet d’optique : le brouillard dévalant de la montagne telle une langue glaciaire avec en arrière-plan un double édredon cotonneux recouvrant la vallée.

Nous marchons de nouveau sur la petite route serpentant dans un paysage automnal vers Corbel.

Assis sur le parapet de bois bordant la route, nous faisons la pause-banane ; au même endroit où nous l’avions faite quelques années plus tôt, Bob étant encor bel et bien des nôtres. Pendant la pause André nous régale avec des petits biscuits qu’il a confectionnés à l’intention du groupe. Puis nous repartons et passons auprès d’une maison entourée d’un jardin où des tables avec des oiseaux en métal forgé, un linteau dorique et une cabane surmontée d’une chouette artificielle attirent l’attention et suscitent des commentaires... Bref un encor bel exemple de curiosité !

Bientôt sur la gauche de la route, le chemin de la Baroëlle s’ouvre devant nous, large et gadouilleux. Dans le groupe de tête l’ambiance est musicale, en effet Jean-François sifflote avec art et constance un air « que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître » ; ce qui apporte une touche originale dans le groupe. Ainsi nous montons dans une forêt où jadis on fabriquait du charbons de bois, la présence d’un vieux four rouillé atteste cette ancienne industrie.

Aux abords, nous faisons une brève halte avec des messieurs formant comme une haie d’honneur pour laisser passer deux dames...

Une encor belle illustration de la courtoisie masculine ??? Rien n’est moins sûr... Après la Baroëlle (755 m), la pente devient plus sévère pour atteindre le chef-lieu de Corbel (855 m). Face à nous se dresse comme émergeant de la forêt la Pointe de Thimelet que les nuages effleurent.

De l’autre côté de la vallée, vers la Ruchère, les bancs de brouillard s’accrochent à la montagne.

Arrivés au niveau du cimetière, nous distinguons les premières maisons du village groupées autour de l’église et son clocher.

Vers 11 h 30 nous atteignons l’église dont les vitraux sont l’œuvre d’Arcabas, artiste travaillant "la matière aux parfums de terre et de ciel" ainsi qu’il le disait lui-même. Vitraux dédiés à St Jean Baptiste patron de la paroisse.

Après les avoir vus et photographiés, nous sortons et faisons une pause sur la place de l’église dont le porche est marqué du sceau de l’ordre des Chartreux (globe terrestre, croix, 7 étoiles) qui ont rebâti l’édifice au 19ème siècle.

Et le clocher, refait à neuf récemment, se dresse fièrement vers le ciel avec son nouveau coq.

Non loin de cet encor bel ensemble architectural étonnant dans ce petit village, sur le talus aménagé en terrasses, des fleurs de sauge cultivée pallient l’absence de fleurs sauvages.

L’ancien coq du clocher sur son perchoir après 200 ans passés dans les airs, prend une retraite au ras du sol.

Plus loin, une Corbelaine de 80 ans y vante les bienfaits de la soupe aux orties...

Quant aux Bémols, pas de soupe aux orties à la pause-déjeuner effectuée aux abords de la salle des fêtes. Comme d’habitude nous déjeunons de façon joyeuse et conviviale....

Mais les nuages recouvrant bientôt tous les sommets environnants nous incitent à reprendre rapidement le chemin du retour, avant que la pluie ne tombe. Ainsi à 12 h 30, après un dernier coup d’œil en contrebas sur l’église, nous repartons sur le GR 9 qui monte dans la forêt.... La montée n’est pas de tout repos et parfois un arbre déraciné ayant entraîné dans sa chute des blocs rocheux forme un bel obstacle sur le chemin.

A 13 h 30, nous atteignons le point culminant du jour (999 m) puis un peu plus bas le hameau Les Guillermin où à la fontaine Marie Lolin, l’eau coule abondamment.

A la sortie du hameau, nous pouvons admirer le groin d’un porc qui a accouru à notre passage...

Aux Bozons, une dernière halte avant le retour aux voitures, par le col des Égaux puis une piste forestière pour éviter la portion du GR empruntée le matin et derniers hectomètres asphaltés avant les voitures.

Une encore belle randonnée automnale sans pluie, avec plus de 600 m de dénivelé cumulé et 14 km parcourus.

Photos : Martine Texte : Maurice

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0