Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées Pédestres "Groupe 1" > Récits groupe 1 - 2019 > Refuge de Bellachat, Aiguillette des Houches, pointe de Lapaz.,le (...)

Refuge de Bellachat, Aiguillette des Houches, pointe de Lapaz.,le 19/09/2019.

dimanche 22 septembre 2019, par Christian DORDOLO

Quelques chiffres, l’itinéraire et le profil donnés par André :

7h30 de balade.

Distance :13 km.

Dénivelé cumulé : 990 m (entre1374m et 2313m d’altitude).

Nous sommes 14 :

André M., Jean-Louis M., Anne-Marie T.,Yves B.,Claude B.,Daniel B.,Cécile V., André B. Daniel L.,Jean-Luc B, Muriel M.,Christian D. Eliane A., Michel A.

çà y est, on est parti s’ éclater la vue face au Mont-Blanc !

La photo du jour ? Photo de Daniel L.

J’ai repris l’idée de Gisèle B. avec son consentement.

La mise en place n’est pas simple car il faut tenir compte de plusieurs critères :

Faire comprendre que les 140 km s’effectuent en moins d’une heure trente..

Et souhaiter,

Qu’il y ait un grand soleil sur les crêtes.

Qu’il n’y ait pas trop de monde sur les chemins.

Que les journées soient assez longues.

Que Maryvonne soit présente.

C’est le bon jour....vous avez le bonjour de Maryvonne !

Nous nous lançons donc sur la route jusqu’au balcon de Merlet, parking du belvédère,atteint avant 8h30.

Le belvédère est magnifique mais la vue est très réduite car le ciel nous est caché.

Anne-Marie dans les nuages au belvédère.

Quant à notre belle et grande montagne,

Chargée de nombreux glaciers en larmes,

Pour la voir, il faudra patienter !

La météo annonçais du brouillard en matinée, puis le temps devrait se dégager.

Mais dans la grisaille de cette fin d’été, un vent mauvais vient souffler sur le groupe :

"tu nous avais promis le soleil....des bouquetins...et alors ! aucune parole !"

Bon j’ai compris la dose de plaisanterie.

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage...

Nous montons donc dans la grisaille, en contemplant le soleil sur les toits des maisons de Chamonix (Dans la vallée le soleil est déjà installé).

Le sentier est bien construit dans la pente, bien taillé, avec un peu de ferraille dans quelques passages, dangereux par temps humides.

Dans ces conditions les bouquetins nous voient mais nous, on ne les voit pas !

Je vous montre, pour vous consoler un petit et sa mère, rencontrés l’an passé dans la montée.

Photo André M.

Photo André M.

Daniel rêve de voir des bouquetins.

Par contre, nous rencontrons beaucoup d’étrangers, avec qui certains trouvent à parler : Irlandais, Roumains etc......Curieusement tous parlent anglais.

Vous venez d’où ?

Aucun incident à signaler si ce n’est, qu’en prenant une photo, le narrateur se permet une culbute avec lancer d’appareil photo.

Celui-ci finalement retrouvé, permet en même temps de découvrir un morceau de bâton de marche intact de la même couleur, du même modèle et de la même marque que les bâtons du ci-devant cité.

Quelqu’un a du précédemment ici, faire une chute et n’a pas pu le récupérer.

"Il est où le Mont-Blanc ?" "remboursez"....L’air est encore vif....

Photo André M.

Nous sommes dans les nuages.

Nous arrivons ainsi au refuge de Bellachat sans nous retourner, Et.... sans être, par la chaleur écrasés !

Nous croisons une dame désabusée de ne pas avoir pu, le géant contempler !

Nous faisons une petite pause au refuge....fermé....

De la terrasse on a une vue extraordinaire...normalement.

Mais.....au moment de repartir,

Le ciel se met à bleuir.

Et dans l’instant qui suit,

Le Mont-blanc surgit de la nuit !

Le voilà !

Vous l’aviez désiré,

Il est arrivé !

Vous avez rouspété,

Il faudra vous extasier !

A partir de maintenant le soleil et le ciel bleu ne nous quittent plus,

Et bien présent, est le spectacle attendu :

D’un coté le massif du Mont-Blanc, ses dômes¨,ses glaciers, et ses aiguilles...si proches !

Et de l’autre, le vert plateau vallonné , tacheté de mares bleues, restes de petits lacs qui couvrent le plateau de Carlaraveyron, fermé par un banc de brume, la Tête du Colonay, la Pointe de Platée, les grandes platières les pointes d’ Ayères et d’ Anterne .

Photo André/Christian.

Aiguillette des Houches/Pointe et désert de Platée (grandes Platière)/Pointes d’Ayères et d’Anterne.

Sur notre gauche, la ligne des aiguilles du Brévent, de Lapaz et des Houches...

Notre layon serpente dans les pâturages, passant au bord des plans d’eau résiduels et de petites roches, jusqu’au collet de l’Aiguillette.

Le photographe (André) prend l’eau (en photo).

La belle photo du photographe.

Arrivés à l’Aiguillette des Houches, nous nous posons pour savourer notre repas dans ce magnifique décor.

Il n’y a même pas un souffle de vent pour nous déranger.

Au sommet.

En face.

Il y a même des ours.

Avant de repartir nous faisons un aller-retour à la pointe de Lapaz (André tient à nous prévenir :on n’est pas en Bolivie !).

"Jean-luc se prend pour Balmat",dit André.

Le groupe au complet avec petit ours.

Après avoir bien profité des lieux, nous redescendons sur les chalets de Chailloud.

En descendant, nous trouvons une clef d’appartement dont nous ne savons quoi faire.

Finalement, après de longues palabres, nous la descendons et la poserons sur le panneau à l’arrivée au parking.

Nous entendons tout à coup un cliquetis qui monte jusqu’à nous : "click, click, click"...bien rythmé...

Et nous devons dégager le passage pour laisser circuler un groupe de jeunes sportifs probablement des élèves de lycée sportif, montant en courant le chemin !

Jean-Louis est dégoûté : Lui qui pensait avoir retrouvé la forme, en prend un coup au moral !

Le chemin de descente n’est pas fatigant et on arrive rapidement aux grillages du parc.

Ici, l e bouquetin que j’avais commandé nous attend, et se fait copieusement photographier !

Photos de André,Daniel,Christian.

"....Non pas si près Daniel... !"

Waouh, ils ont mis quelle tension sur les grilles ?! çà secoue !

Nous voila de retour à 16h30 au parking.Les filles du lycée passent devant nous en courant ventre à terre...

Cécile et Daniel B ont décidé de nous régaler, Cécile par habitude et Daniel B, pour montrer qu’il n’est plus aussi jeune qu’on le pense ! Merci à tou(te)s les deux !

Non,Nounours,ne regarde pas ! Ils se "goinfrent" !

"Vous avez vu les champignons que j’ai trouvés",dit Daniel.

Un dernier instant au belvédère nous permet de dire au revoir au Mont-Blanc, et de contempler l’entrée du tunnel qui jadis (il y a pas si longtemps) était au bord du glacier des Bossons...., et le refuge du Goûter calé au bord de l’Aiguille du même nom.

Le refuge du Goûter, l’entrée du tunnel (photo André) .

Quand je dit "un instant ,c’est un" long moment" où Daniel L. joue au guide touristique pour impressionner le couple de jeunes montagnards assis près de nous.

Manifestement ils ne comprennent pas le français et A.M. finit par engager la conversation en anglais.

Nounours a dit (Photo Daniel L.

On repart pour Chambéry à 17h 30 et nous arriverons à 19h.

En passant...Le Christ-roi.

Et vous avez droit à un super bonus (Photos de Daniel,surtout) :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0