Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées pédestres "Les Bémols" > Récits groupe Bémol - 2019 > 2019/09/12 - Crêt nom ! Y avait des champignons !

2019/09/12 - Crêt nom ! Y avait des champignons !

Circuit du Crêt du Char depuis le Reposoir

vendredi 13 septembre 2019, par Martine VIANNEY LIAUD

Ce jeudi 12 septembre, 12 Bémols se retrouvent au parking du Reposoir dans les Bauges peu avant 9h : Bernadette, Catherine, Joëlle, Geneviève, Marie, Martine, Maryse, Maxime, Maurice, Mireille, Nadine et Yves. Nous démarrons la balade dans la fraîcheur matinale pour monter au col de Bornette (1304m) que nous atteindrons une demi-heure plus tard : la rosée agrémente de ses perles les herbes au bord du sentier et quelques fleurs attirent notre attention ( centaurée et parnassie) ainsi qu’une belle galle d’églantier et le Roc de Four Magnin apparaît sous le soleil naissant. Arrivés au Col, nous bifurquons en direction du Crêt du Char : à ses pieds, des génisses aux belles clarines paissent près des chalets du Mollard et face à nous apparaît le lac d’Annecy au pied du Parmelan, des Dents de Lanfon et de la Tournette. Nous poursuivons la montée vers le Crêt du Char et à l’entrée de la forêt, pendant un arrêt pour enlever un vêtement, les premiers bolets sont trouvés. Plus loin, d’autres bolets, des chanterelles et des pieds de mouton seront découverts par Maxime, Catherine et Martine et arrivées au Crêt du Char, elles auront fait une belle récolte. Toute la troupe s’installe vers 10h15 à la place habituelle au bout du Crêt pour la pause-banane, face au Colombier d’Aillon mais avec une vue panoramique partant de la Dent des Portes, à gauche jusqu’au Roc des Boeufs à droite. La pause-banane s’éternise pour profiter du grand beau temps et du ciel bleu sans nuages. Une demi-heure plus tard nous reprenons la descente, en jetant encore un coup d’oeil vers le lac d’Annecy et nous retournons au col de Bornette en traversant les prés au milieu des génisses. Après une longue montée en direction d’Ecurie-Derrière, nous rejoignons vers 12h15 les fermes où nous avions mangé l’an dernier. Nous nous installons sur la terrasse ou les escaliers, à l’ombre ou au soleil pour un déjeuner convivial . Nous mangeons et devisons face au Colombier d’Aillon et sous la Dent des Portes ; nous évoquons avec beaucoup d’émotion Jeanine qui nous a quittés il y a presque un an, le jour où nous étions en ce même lieu... Avant le départ vers 13h30, la seule gentiane ciliée du jour va être repérée derrière un bâtiment et nous jetons un dernier regard sur le Roc des Boeufs et celui de Four Magnin. Nous repartons et nous arrivons bientôt vers la ferme aux volets numérotés d’Ecurie-Devant. Quelques Bémols posent au bord de l’abreuvoir pour une photo de leurs reflets puis nous descendons au Golet de Doucy en laissant derrière nous la Dent des Portes. Quelques randonneuses passent par le bois au bord du chemin pour trouver encore quelques champignons mais ce sont surtout des non comestibles qui feront l’objet de quelques clichés : clavaire, amanite tue-mouche et hydne imbriqué (appelé aussi aile de bécasse ou barbe de bouc). Un peu plus bas dans une prairie ensoleillée, nous faisons une longue sieste pour profiter encore de cette magnifique journée estivale et Catherine revient avec une belle récolte de lactaires sanguins. Vers 15h nous rejoignons le parking du Reposoir ravis de cette belle randonnée dans les Bauges.

A jeudi prochain au Colombier d’Aillon.

Martine

Portfolio

les Bauges depuis le Crêt du Char
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0