Club Santé Seniors MGEN 73

le lac d’Ambin (Maurienne) 29-08-2019

dimanche 1er septembre 2019, par Alain DUROT

Le Lac d’Ambin

Date : 29-08-2019

Effectif : 7

Météo : beau temps, quelques nuages

Altitude départ : 1895 m

Altitude maxi : 2700 m / 2810 m

Dénivelé brut : 815 m / 925 m

Dénivelé cumulé : 1000 m / 1120 m environ

Distance parcourue : 15 km environ

Délais TAC : 8 h 00

le parcours…

la carte postale du jour…

Deuxième incursion en Hte Maurienne en 15 jours. C’est à noter dans les annales.

C’est donc une nouvelle fois dans la région de Bramans (aujourd’hui célèbre en raison du passage d’Hannibal et de ses éléphants) que nous nous élançons à l’assaut du lac d’Ambin.

- 

En raison d’éboulement rocheux, la route est barrée avant le parking terminal habituel.

Nous en serons quitte pour un bon kilomètre supplémentaire assorti de 100 mètres de dénivelé en prime.

- 

A partir du parking, nous empruntons un sentier rocailleux tantôt parmi les blocs de rochers, tantôt parmi les arcosses, franchissant sans peine les nombreux filets d’eau, affluents du ruisseau d’Ambin dont nous remontons le vallon.

c’est "presque" plat...

parmi les blocs...

ou les arcosses...

tout en franchissant les ruisseaux...

Nous marchons longtemps pour nous élever très peu.

Il est déjà l’heure de la pause banane lorsque nous arrivons au refuge d’Ambin (2270m)

arrivée au refuge...

Au moment de repartir nous constatons qu’il y a le choix de destinations dans ce secteur.

au choix...

Après un nouveau passage paisible où paissent les troupeaux commencent enfin les vraies difficultés.

enfin ça monte...

Ce sera dès lors une succession de violentes montées entrecoupées de petits replats récupérateurs.

un replat...

et on remonte...

On termine dans un monde minéral égayé ici et là par une touffe d’adénostyle ou d’armérie, un éclatant saxifrage des ruisseaux, une discrète oxyria à 2 carpelles ou encore par un imposant cirse très épineux.

des cailloux en veux-tu, en voila...

adénostyle...(photo Christian D.)

armérie...

saxifrage des ruisseaux...

oxiria...

cirse très épineux...

On croit enfin être arrivés, mais ce n’est qu’un nouveau ruisseau bordé de linaigrettes.

on arrive ?...

pas encore...

Plus loin, un bouquetin monte la garde ou termine sa sieste.

ne vous dérangez pas, on ne fait que passer...

Allez, encore une petite montée d’adrénaline au passage câblé des gorges de l’exutoire du lac et nous voici enfin arrivés : une eau émeraude bordée par un cirque imposant. Pendant quelques instants, il est difficile de distinguer la limite entre la réalité et le reflet.

sécurité d’abord...(photo Christian D.)

arrivée au lac...

On se prépare à un casse-croûte bien mérité lorsque Christian, au prétexte d’une photo du lac prise d’un peu plus haut, entreprend en solo l’ascension d’un couloir d’éboulis.

le désormais répertorié "couloir Christian"...

perdu au milieu de nulle part...

le lac vu d’en haut...(photo Christian D.)

ce que le reste du groupe n’a pas vu : glacier et pointe d’Ambin...(photo Christian D.)

On mange en suivant son ascension puis... en attendant son retour. Une heure plus tard il redescend sous le regard étonné du bouquetin rencontré au sommet.

descente sous haute surveillance...(photo Christian D.)

Tandis que plus bas...

en attendant Godot alias Christian...

on s’occupe...

Pendant que notre aventurier d’un jour avalait rapidement un sandwich, Christine tuait le temps en réalisant quelques jolis ricochets.

on redescend...

Il était grand temps de prendre le chemin du retour. Un retour qui parut encore plus long qu’à l’aller et qui justifia une pause bière/jus de fruit au refuge d’Ambin tenu par un gardien très sympathique.

la pause boissons...

Ne restait plus qu’à rejoindre Chambéry : 125km tout de même, mais la Hte Maurienne, ça se mérite !

Et, comme toujours,

Honni Soit Qui Mal Y Pense !!

Le petit bonus

les animaux, plus ou moins imposants, rencontrés ce jour...(photos et montage Christian D.)

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0