Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées Pédestres "Groupe 1" > Récits groupe 1 - 2019 > De vraies gouilles en prétendus lacs - Crêtes et Croix de Rochefort,le 20juin (...)

De vraies gouilles en prétendus lacs - Crêtes et Croix de Rochefort,le 20juin 2019

dimanche 23 juin 2019, par Christian DORDOLO

André nous donne les infos techniques de la balade :

"Nous avons fait 13 km en 6 h 28 min avec 760 m de dénivelé cumulé.

La trace (doc André).

Une petite pluie matinale accueille huit marcheurs au lieu de rendez-vous. Mais les informations alarmistes de Météo-France découragent trois d’entre-eux.

Les radars météo donnent l’arrêt des pluies à 10h 30 et promettent ensuite le grand beau temps. Celui-ci est presque garanti sauf du coté de la Haute- Savoie où demeurent des résidus pluvio-orageux ponctuels.

Il suffit donc de faire un choix plus local et ne pas trop se presser.

Mais avant même qu’une décision soit prise, trois voitures sont parties : Au revoir C.Y.M..

Finalement on aimerait bien retourner vers le col de Pomine, belle sortie neigeuse écourtée de l’hiver dernier.

Une seule voiture donc, avec 2 randonneurs et 3 randonneuses, s’en va tranquillement vers Montouvrard et Clarabout la bien nommée :

Clarabout est l’extrême bout de la route, d’ailleurs soi-disant coupée, et le chemin est complètement boueux, brassé par la pelleteuse qui le refait.

çà ne va pas faciliter notre marche.(photo André)

Sinon l’accueil est convivial : Un énorme cochon gris nous scrute attentivement, un gros chien vient nous renifler de près,4 oies et un jars se préparent à nous mordre les mollets dans un vacarme "capitolien".

Encore des étrangers !

Indifférents.(photo André.)

Non,ce ne sont pas les cinq marcheurs du groupe !(photo André)

belle esquive,Françoise !

les couleurs du jour ?

Le début de la balade, outre la boue, se fait encore sous une petite pluie.

Nous faisons la pause banane sous un sapin au dessus du carrefour du jeu de Paume.

A 10h25 la dernière goutte vient mourir sur la main de Danièle. Nous poursuivons notre route sur un chemin agréable mais humide.

"Et ben c’est çà, le lac de Bens" ?

"Et ben oui !"

"Et ben çà m’étonnerais" !

"Simple gouille, voyons !"

"Et ben c’est celui là ?"

"Non plus !" "C’est lui. !........"

"Je crois pas."

On prend de la hauteur, mais pas nos conversations !

Le lac, on le trouve un peu plus loin."Et ben çà alors, c’est çà" ! Jugez de sa beauté extrême : ses flots tumultueux, ses reflets enchanteurs, ses eaux turquoises ou "verdasses".

Après s’être très peu attardés sur les bords de l’étang, nous coupons à travers la forêt pour rejoindre le col de Pomine, haut lieu de nos épopées hivernales.

Nous prenons le GR." Tour des pays d’Allevard".

Danièle voit sous ses yeux,partir une avalanche au col de la Bourbière.En même temps je prenais la photo.

Le ciel se dégage définitivement ce qui motive une petite pause.

Encore une gouille, et nous arrivons à la croix de Rochefort, très moussue.

Je laisse Maurice traduire la citation en latin : ce sera sa peine pour avoir osé dire que nous avions renoncé !

La vue se dégage ensuite sur les contreforts de la Chartreuse et, après une marche tranquille, nous atteignons le lac des Tavernes que nous avions vu enneigé le 23 mars 2017.

Vue sur la Chartreuse.

Photo André.

En le traversant nous croyions que, sous la neige, il y avait de l’eau ! En fait il y avait une simple prairie humide.

Il y a ici un très bel abris. C’est ici que nous avions prévu de manger sous la protection de la vierge.

Ainsi nous nous serions protégés des loups !

En fait nous ne restons que deux minutes car nous sommes attaqués par une nuée de carnivores, autrement plus dérangeants .............. :

les moustiques.

Nous quittons donc rapidement cet endroit très agréable sans les bestioles,pour rechercher un coin moins exposé à ces petits prédateurs. Le problème,c’est qu’ils partent avec nous !Il faut donc beaucoup marcher !

La carte indique un lieu qui pourrait convenir : la bien nommée place du déjeuner. Nous n’irons pas jusque là, puisque la tradition est de se restaurer avant 13h.

Avant de nous arrêter, nous voyons un trou, probable entrée minière. Danièle est en admiration devant son minerai noir brillant.

Jean-Luc, c’est quoi ?

Nous sommes en plein soleil pour nos agapes, et il commence à faire chaud lorsque nous reprenons notre chemin.

Sur la place du déjeuner, il y a un engin de débardage, une grosse pile de bois et un panneau.

Ici c’est la guerre du bois !

Nous sommes sur le chemin des mines de Montgoutoux.

un peu de lecture ........... :

les mines de Croix de Reculet étaient au début du 20ième exploitées par la société des hauts fourneaux et forges d’Allevard. Il y avait à la Croix Reculet, un four a griller de 7m de haut. Le grillage dans les fours avait pour but d’éliminer l’acide carbonique et de transformer le carbonate de fer en oxyde de fer magnétique.

La cité Vaugraine (allusion au veau et à la graine ou à Mr Vaugraine ? ),ancienne cité des mineurs était située au coeur de la concession minière, c’était le lieu de vie des mineurs (10 corps de bâtiments à usage de dortoir et cantine et une grange écurie)

En repartant nous passons près d’une zone d’effondrement protégée, de plus de 40m de haut parait-il, puis à travers buissons, nous nous retrouvons sur le plateau herbeux et fleuri du lac de Bagnon.

Le groupe en marche (photo André & Christian)

Ici pas de loup, pas de moustiques ,des canards, du soleil, du ciel bleu et même de l’eau dans le lac ( pour plus très longtemps).

Une douce torpeur nous envahit.........

(Photos André)

André offre un bouquet de fleurs à C.Y.M.

On revient ensuite à notre point de départ en évitant le chemin boueux mais en se faisant attaquer par le jars.

Vous avez vu les filles, je leur ai fait peur !

Le collet d’Allevard : une station née sous x !.......

Une belle balade, originale et sympathique............ciao !

(photo André.)

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0