Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées pédestres "Les Bémols" > Récits groupe Bémol - 2019 > 2019/05/30- Ascension aux tours de César, catabase sous les falaises

2019/05/30- Ascension aux tours de César, catabase sous les falaises

vendredi 31 mai 2019, par Martine VIANNEY LIAUD

En ce jeudi de l’Ascension, 19 Bémols se sont retrouvés vers 9h30 à la carrière de St Germain La Chambotte (623 m) pour une balade entre St Germain et Cessens. En montant notre regard a été attiré par les fleurs (salsifis des prés, marguerite, etc...) parsemant le foin ou décorant les talus. De belles vaches tachetées ont regardé passer notre longue file de randonneurs... Vers 10h20 nous voilà arrivés à l’intersection de Champ Blanc (733m), juste avant le village de Cessens, annonçant les tours de César à 20 minutes. Après avoir traversé un champ joliment fleuri, nous grimpons dans la forêt et bientôt nous apercevons des murs d’enceinte et un reste de tour ronde : nous sommes arrivés dans la cour de Château-Neuf (842m) où nous voyons les vestiges d’un château-fort datant du XIIIème-XIVème siècle : c’était un point stratégique pour surveiller la route du col du Sapenay (arrivée de troupes ennemies ou passage de marchandises). Ce château a vraisemblablement été détruit en 1630 pendant la guerre entre la France et la Savoie. Il existait aussi un Château-Vieux du XIIème siècle, dont il ne subsiste qu’une tour en ruine située un peu plus loin, enfouie dans les broussailles. Après avoir fait la pause-banane, examiné le siège pliable de Joëlle et admiré le lac depuis le belvédère nous repartons en direction de la chapelle de Notre Dame de la Salette (742m) où nous faisons un arrêt. De belles fleurs attirent le regard des botanistes. Nous retournons au carrefour de la Tour et descendons dans le chemin de chez Carabin pour rejoindre vers midi le petit chalet avec vue sur le lac où nous avons coutume de faire la pause-déjeuner. Le chalet a changé d’aspect, il a été peint en orangé-rouille ; nous nous installons sur la terrasse et nous déjeunons dans une ambiance très conviviale, « Est Est Est ! ».

Après le repas, pendant que certains font la sieste, d’autres papotent ou admirent les environs du chalet (le lac, la cabane au fond du jardin plutôt insolite, les papillons, les fleurs, les couvre-chefs originaux...) Vers 13h15 nous prenons la direction du sentier sous les falaises. Au départ le chemin est sinueux dans la forêt et bientôt nous arrivons sous les falaises et là c’est la catabase (terme proposé par Maurice et qui fut utilisé dans les récits épiques pour parler de la descente aux Enfers), nous entamons donc cette descente parfois vertigineuse, nous prenant peut-être pour des héros épiques ? Mais pas d’Enfer au bout, juste de beaux abris sous roche que nous longeons un moment tout en apercevant le lac à travers les feuillages des arbres. Nous découvrons plusieurs orchidées : deux beaux limodores en fleur qui feront l’objet de plusieurs clichés et une orchidée pourpre. Le sentier redevient bientôt horizontal et nous attendons de retrouver le vieux canapé pour un dernier arrêt sous le mur d’escalade mais il a disparu. Nous poursuivons donc jusqu’à la route de la Chambotte et remontons au virage sous le tunnel où les 19 prendront la pose pour une photo de groupe pendant une pause bien méritée tout en admirant une dernière fois le lac. Pour terminer la balade, nous remontons vers le tunnel pour rejoindre le col de la Chambotte et après une petite visite dans la chapelle où nous admirons le Christ en sarment de vigne, nous entamons la descente vers la carrière de St Germain.

Dernières photos : un grillon kamikaze traversant la route devant nous et des roses sauvages décorant les buissons avant de rejoindre les voitures vers 15h30, ravis de cette belle balade printanière et ensoleillée.

Martine

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0