Club Santé Seniors MGEN 73

Sortie G1 du 23/05/2019

De l’Abbaye de Tamié au Col du Drison, voire un peu plus...

vendredi 24 mai 2019, par André MATHIEU

Au départ de Chambéry nous étions 12.

Au parking de Tamié deux randonneurs de St Pierre d’Albigny nous attendaient.

Finalement nous partîmes à 14 : 8 hommes et 6 dames. Le prénom le plus répandu dans le groupe : André(e).

Tamié 905 m, Col du Drison 1756 m, dénivelé brut au programme : 851 m. En réalité 900 m et pour les courageux qui sont montés au Parc du Mouton environ 1000 m. La trace Le profil

TAC : 7 h 27 min.

Le temps était parfait, du soleil et de la vue, enfin un vrai jeudi !

La route menant à l’abbaye commençait avec cette superbe borne. Et la nature pour ne pas être en reste sortait aussi ses crosses !

Abbaye en vue. Entrée dans la forêt, le groupe au complet.

Le chemin a été, au début, orné d’un grand nombre de sculptures réalisées par les enfants de l’IME d’Albertville.

Ensuite, un sentier régulier avec 47 lacets permettait de rejoindre la piste d’alpage encore bien enneigée.

Menhir éphémère reste de coulées d’avalanche

Après une pause au chalet du Drison, le sentier usuel étant sous la neige, il fallut grimper "toda dré dans le pentu"... Au Col, il était midi, l’heure de reprendre des forces et de déguster quelques douceurs avec le café.

Le trio des André(e).

Du col la vue était belle, aussi bien vers le nord que vers le sud-est et même sur les Bauges !

Après le repas 9 d’entre nous sont montés au sommet du Parc du Mouton où s’étalait un beau champ de jonquilles. Une partie du groupe au sommet La descente

Pour quitter le col et rejoindre le chalet du Drison le plus simple était d’emprunter la superbe pente de neige

Mais quelques esprits indépendants préférèrent la pente herbeuse et humide : leurs pantalons en ont gardé des traces !

Le retour était prévu par le Plan du Tour ce qui impliquait la traversée de quelques ruisseaux, notamment celui du Bard. Yves était un peu inquiet vu la fonte des neiges. Heureusement nous avons croisé deux randonneurs qui montaient par ce chemin et qui avaient pu passer. Alors nous l’avons fait. Et personne n’a pris de bain au grand désespoir des photographes !

Au passage un nettoyage de fontaine s’imposait. Nous sommes passés près de l’échafaud ! Au chalet du Plan du Tour un champ de nivéoles a fait le bonheur des amateurs de fleurs.

Le reste de la descente ne fût plus qu’une formalité.

Et en contemplant la vue sur les montagnes enneigées nous avons pu, de retour aux voitures, déguster la boisson dont nous avions si souvent entendu parler : la "Mongendre" et aussi quelques rafraîchissements proposés par Yves !

En bonus quelques photos de fleurettes :

Mais au grand désespoir d’Yves nous ne vîmes pas de Vénus en sabots !

Crédit photos : Christian et André. Texte : André.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0