Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées Pédestres "Groupe 1" > Récits groupe 1 - 2019 > Joueret, vallons du Terneze et de la Leysse, au delà du Bout du (...)

Joueret, vallons du Terneze et de la Leysse, au delà du Bout du Monde.

samedi 11 mai 2019, par Christian DORDOLO

Joueret, vallons du Terneze et de la Leysse, au delà du Bout du Monde.

Sortie du groupe 1 du 09/05/ 2019.

Effectif : 4.

Météo : couvert, petites pluies en matinée et éclaircies.

Altitude mini :316 m.

Altitude maxi : 729 m.

Dénivelé cumulé : 800 m environ.

Distance parcourue :16,4 km.

Délais TAC : 6h 30.

Notre itinéraire.

Pas de Dents de Lanfon, aujourd’hui, le temps ne s’y prête pas

Mais une belle balade aux portes de Chambéry nous ravira.

Les quatre marcheurs (euses surtout) présent(e)s au rendez-vous décident rapidement de la destination.

Ce matin,pas de transport en commun, on se retrouve sur le parking de Leysse.

On y va !

A 8h 10,bien protégés de l’humidité ambiante, nous attaquons notre ascension par un charmant chemin en escalier qui s’élève entre la rivière et les maisons.

Celui-ci nous conduit dans le joli pré du Creux du Loup. Un endroit propice pour une photo du groupe devant les bâtisses.

Arrivée au Creux du Loup.

Le groupe au grand complet.

Nous revenons un court instant sur la route pour admirer les oeuvres de l’artiste sculpteur local.

Un sentier bien aménagé passe à travers les lotissements ; passant dans une coulée verte, il nous ramène dans des prés bordés de jolies fermes restaurées. Nous passons non loin du château de la Bathie, écrasé par le Nivolet.

Château de La Bathie au pied du Peynet.

Après être passés près du réservoir nous prenons un confortable chemin taillé dans la forêt dense. Il nous conduit vers une ancienne ferme en ruine.

Nous sommes maintenant au dessus du terrain d’aviation de Challes-les-eaux, au pied de la Bognette du Joueret.

Le Granier se dégage des brumes............et nous, nous dégageons nos vêtements pour faire la pause-énergie symbolisée par notre traditionnelle banane.

Allez,on mange !

Vacherie.

Margériaz,presque au soleil.

Miam miam.

"Va-t-on au sommet du mont Saint- Michel ? "..... "Cela va rallonger notre sortie ! Par très beau temps ce serait bien, mais là, l’intérêt est réduit". Nous n’irons donc pas à la chapelle n’en déplaise à Danièle, qui aime bien y chanter pour faire venir la pluie.

Nous redescendons vers l’église de Curienne.

Danièle est étonnée de voir une affiche de sa chorale : la chorale 20.21 poursuit donc son aventure chimérique...et nous, donc !

Chimères ou soleil ?

"Un houx couvert de boules ici, maintenant" ! Maryvonne n’en revient pas ! mais çà ne l’intéresse plus, "ce n’est plus de saison".

...la passion ne dure pas !

Houx...bliez.

Le sentier très humide descend dans le vallon.......

"Mais c’est quoi cette odeur" ?"

Aie aie ails des ours !"

Des champs d’ails sauvages et les trois filles n’y résistent pas :c’est leur parfum préféré.

C’est bien connu, rien de tel que l’ail au lit.

Le gardien de l’ail.

Après que Danièle ait rempli de sa récolte, la capuche de sa cape, nous terminons notre descente sur le pont qui nous permet d’admirer les réputées marmites du Ternèze.

(Photo Anne-Marie.)

Anne-Marie aurait-telle une idée derrière la tête en me demandant si les gens se baignent ici ?

Petite curiosité de cette balade :depuis le col du Joueret, il y a pratiquement un plan d’orchis tous les 200m sauf en un seul endroit on il y en a une dizaine....( Et çà va continuer ainsi jusqu’au bout du monde).

Le chemin des Orchis.

Le chemin serpente, et on passe à l’endroit où, à l’automne 2016, mon ancien appareil photo, après une belle chute sur un rocher, est tombé dans le coma.

Après plusieurs opérations j’ai réussi à lui redonner vie. Il est encore en convalescence.

Nous voilà près de Puygros, prêts à laisser le vallon du Ternèze pour plonger dans celui de la Leysse.

On n’arrête plus Maryvonne qui pense qu’il va pleuvoir dru à partir de 14h.

"Tiens une cheminée de fée ici" ,dit notre chanteuse de chimères.

"c’est la route de Curienne" ,dit Maryvonne, "d’ailleurs, il y a une voiture dessus" !

Excusez la très mauvaise qualité de la photo.

Après une descente raide on se retrouve sur la spectaculaire passerelle du Trou de l’Enfer qui franchit la Leysse. "On se croirait au Népal ici", dit A.M...........

Cooool !

Après la descente,c’est la remontée.

Celle ci est magnifique : on domine les lacets de la rivière presque à la verticale.

C’est sur le promontoire que l’on s’arrête pour manger, sur un joli banc fait pour 4 personnes, .....et justement nous sommes quatre !

Au menu : soupe chaude de La Ravoire, Café de La Motte et Choux a la crème de Cognin.....(uniquement pour A.M.....,Danièle qui avait fêté son anniversaire avec nous il y a deux mois, avait gardé un choux pour A.M.) (La fille est très choux et a de la suite dans les idées)

Après, c’est le réputé "Chemin des Vignes", bien connu, car il n’y a plus une seule vigne. Quelques sartos témoignent du passé.

On passe juste en dessous des premières maisons de Saint-Jean-d’Arvey (Une pensée pour Gisèle).

Par endroit le chemin a été emporté, nous obligeant à de petits détours qui augmentent les faux plats montants et descendants. Certains disent même "çà monte bien, pour une descente".

Et devinez qui arrive ?

le soleil bien sûr !

Fait chaud !

C’est 14h et Maryvonne attendait à cette heure, le mauvais temps !

Le chemin passe le long d’un talus couvert de fraisiers qui, vu leurs tailles, se plaisent bien dans ce coin.

Les fleurs sont très grosses, ce qui laisse imaginer la taille des futurs fruits !

La fin est bien connu : le Bout du Monde et ses barrages à ascenseurs à poissons, la roue à aube,... puis le morceau de bitume qui nous ramène aux voitures.

En vrac !

Pendant notre marche nous pouvons observer les vols planés rapides, anguleux et virevoltants des martinets sur la Leysse (ne comptez pas sur la photo).

Et ce beau chat !.........lui aussi, il aime bien les martinets !......

Le groupe des huns vous salut bien, et sera renté à 15 h, après une jolie marche très variée.

Et honni soit qui mal y pense !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0