Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées pédestres "Les Bémols" > Récits groupe Bémol - 2019 > 2019 / 04 / 18 - Notre BOB est de retour... Allez Lou Ya !

2019 / 04 / 18 - Notre BOB est de retour... Allez Lou Ya !

La boucle du Clergeon

vendredi 19 avril 2019, par Maurice DUPONT

En ce jeudi ensoleillé de printemps, belle affluence de randonneuses et randonneurs chez les Bémols dont un particulièrement attendu depuis longtemps. En effet Bob nous fait la surprise de sa présence, présence qui met de la joie dans le groupe composé de 16 dames -Catherine, Cécile, Chantal, Colette, 3 Françoise, Geneviève, Jeannine, Joëlle, Marie-Jo, Marie-Noëlle, 2 Martine, Mireille, Monique- et 5 messieurs -Bob (déjà cité), Daniel, Jean-Philippe, Maurice, Yves. Or ces 21 participants n’ont pas cheminé ensemble pendant toute la randonnée. Tout simplement parce que 3 d’entre nous n’étant pas informés de la modification de destination opérée mardi attendent encore près du tunnel du Chat quand les autres arrivent à Ruffieux... Ainsi ce ne sera qu’à 11h30 que les 21 seront réunis.

Revenons en arrière : à 9h30, 18 débarquent des voitures sur le parking de la Grange Neuve (850 m), au bord de la route du col du Clergeon. En furetant près des arbres bordant l’espace herbeux, Martine découvre non pas des morilles mais de petites fleurs blanchâtres, légèrement rosées, des lathrées écailleuses.

Puis nous partons, marchant un moment sur la route ensuite sur le chemin menant au hameau de Rojux ; dès lors commence la montée dans la forêt. Bob, retrouvant ses marques, marche tranquillement non loin du groupe de tête. Avant 10h30 le groupe s’arrête aux abords de la Grande Cuve (995 m) lieu habituel de la pause-banane que nous faisons assis sur des blocs rocheux.

Cécile profite de ce moment de repos pour descendre dans cet effondrement calcaire d’une dizaine de mètres de profondeur.

Après nous être requinqués, nous revenons sur nos pas pour prendre la direction de la Croix du Clergeon en passant d’abord par le bois des Combes et l’emplacement d’un ancien four à charbon de bois. En ce lieu nous faisons deux fournées de photos, d’abord en compagnie de notre doyen de retour après sa longue absence, les dames qui entrent cette année dans la septantaine (soit près du tiers des dames du club de cet âge !).

Ensuite tous les autres membres du groupe, plus et moins jeunes.

Après avoir posé, nous repartons pour la Combe de Vertu, nom étrange tout comme "Clergeon" (dérivé de clergé, qui jadis désignait un enfant de chœur ou un jeune séminariste) et nous atteignons les premières maisons du Mont Clergeon (975 m). Sur la gauche du chemin débute la montée vers la croix du Clergeon (1025 m). Alors que Jeannine, Chantal et Bob continuent en direction du col vers le lieu de la pause-déjeuner, les autres empruntent le sentier montant vers la croix sommitale et la table d’orientation. A 11h30 nous y retrouvons Françoise, Joëlle et Daniel qui ont attendu au tunnel ; le groupe Bémol est maintenant au complet. Nous pouvons admirer face à nous les Aravis, le Mont Blanc et La Tournette.

Dans les environs de la nouvelle croix en béton érigée au milieu d’un pré bordé d’arbustes en fleurs, des gentianes printanières, aux belles fleurs bleues, décorent le sol.

Nous redescendons vers les fermes de l’ancien village et la première orchidée de la saison n’échappe pas à l’objectif de la photographe. Quelques amatrices de morilles inspectent les abords des arbres bordant le chemin mais en vain. Vers midi nous arrivons près de La Clergeonnette, ainsi se nomme la ferme qui aujourd’hui nous accueillera pour la pause-déjeuner. Nous nous installons le long de la façade ou à proximité, chacun(e) se plaçant où il /elle veut. Mais parfois le vécu partagé rapproche, tel est le cas des oubliés du tunnel se retrouvant ainsi côte à côte.

Les hommes marquants du jour vont aussi au moment des desserts former un binôme digne d’un cliché.

Pause-déjeuner exceptionnelle puisque 3 Bémols – Chantal, Martine et Daniel- nous invitent à fêter leur anniversaire, soit un total de 211 ans. Un record digne de figurer dans les annales du club ! A la fin du déjeuner, on discute des semaines à venir, puis les un(e)s s’éparpillent devant la ferme, les autres font la sieste.

A 13h15 nous prenons le chemin du retour sous un soleil généreux, nous dirigeant vers le col du Clergeon (979 m). Sur le talus, une ficaire étale ses huit pétales jaunes.

Après traversée de la D 55, nous empruntons un chemin de terre et à la queue leu leu évitons de grandes flaques, nos silhouettes se reflétant dans l’eau sont l’objet de clichés originaux.

Ensuite nous bifurquons à droite et entamons une longue descente dans le canyon du Vinan, parfois encombré d’arbres abattus.

Heureusement, le sol est sec et donc non glissant ; ainsi nous arrivons sans encombre au lieu-dit Les Granges (823 m) où nous faisons une dernière pause dans la cour d’une ancienne maison dont les travaux de restauration de la partie supérieure ont bien avancé depuis l’an dernier. Sur le tronc d’un arbre abattu et à ses alentours nous nous asseyons et prenons les ultimes photos des 21 ou plutôt des 20 car l’une de nous est partie cueillir de l’ail des ours et reviendra trop tard ( devinez qui...)

Durant la dernière portion de la boucle, un beau papillon blanc n’échappera pas à l’objectif de Martine.

Avant de retrouver la route à Pré Lardi (815 m), nous pouvons voir l’extrémité nord du lac du Bourget et le Rhône.

Nous retraversons la D 55 et alors qu’un petit groupe formé de Bob, Jeannine, Chantal, Joëlle et Daniel regagne directement le parking, les autres effectuent une bouclette descendant à travers bois et remontant vers Les Moloyes et Rojux avant de revenir au parking de La Grange neuve à 15h30, ravis de cette agréable randonnée printanière.

Photos : Martine

Texte : Maurice

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0