Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées pédestres "Les Bémols" > Récits groupe Bémol - 2019 > 2019 / 03 / 28 - Le com(p)te est bon, bon prince...

2019 / 03 / 28 - Le com(p)te est bon, bon prince...

La Montagne des Princes depuis Le Crêt

vendredi 29 mars 2019, par Maurice DUPONT

La destination de ce jeudi ensoleillé a eu beaucoup de succès ; la quête de fleurs printanières a attiré moult randonneur(se)s dont 6 ancien(ne)s Bécarres venant renforcer, enrichir de leur sensibilité, le groupe Bémol qui, sans se vanter d’être bon prince, les accueille amicalement. Ainsi onze présent(e)s à Bassens, quatorze à Aix-les-Bains plus une randonneuse qui nous rejoint directement à Seyssel, ce sont donc, tout compte fait, 26 Bécarmols qui débarquent sur les hauteurs de Seyssel, près du réservoir d’eau du Crêt (545 m). Soit Bernadette, Cécile, Claudette, Colette, Élisabeth, 3 Françoise, Geneviève, Joëlle, Marie-Jo, Marie-Madeleine, 2 Martine, Maxime, Michèle, 2 Mireille, Monique, Sylviane pour la composante féminine du groupe et pour la masculine : Bernard, Claude, Daniel, Jean-Philippe, Maurice, Yves. Par rapport à l’an dernier où nous n’étions que 10, quelle affluence !

A 9h45, nous entamons la randonnée marchant d’abord entre les broussailles et rejoignant la piste forestière qui monte raide pendant un bon moment. Pour une mise en jambes, ce n’est pas de la rigolade ; une première halte au lieu-dit Sous Platabosson (655 m) permet le regroupement de tous, de boire et d’enlever un vêtement. Après quoi, les 26 unanimement quittent la large piste montant directement à la Ferme du Comte et optent (le compte est bon ainsi que la décision) pour le sentier qui grimpe dans la forêt en serpentant vers le Belvédère du Mont des Princes. Sur les bords du sentier, les buis semblent renaître après les attaques ravageuses de la pyrale et nous voyons davantage de feuilles vertes d’érythrones que de fleurs elles-mêmes.

Le premier érythrone digne d’un cliché sera repéré à l’arrivée sur le plateau au lieu-dit La Corbeuraz (870 m) - terme dérivé de la racine pré-indo-européenne "korb" désignant un lieu montagneux calcaire avec une maigre végétation. C’est en ce lieu que nous faisons la pause-banane, nous reposant et nous requinquant après plus d’une heure de montée.

A partir de là un raccourci mène en 20 minutes à la Ferme, huit le prendront : Bernadette, Claudette, les 3 Françoise, Joëlle et Daniel, Maxime. Mais auparavant toutes et tous se rendent au belvédère proche et même à deux belvédères. Le sol de la montagne est bon prince, nous offrant plusieurs coins avec une belle vue et donnant aussi à voir plus d’une espèce de fleurs printanières. Ainsi chemin faisant, nous apercevons la première jonquille,

un autre érythrone aux pétales relevés,

des violettes auprès d’un bloc rocheux.

Au bord du plateau, face à la montagne du Gros Foug, nous avons une vue plongeante sur le Fier et le village de St-André (74) à l’est et à l’ouest sur le Rhône et Anglefort (01).

Après cette halte contemplative, une proposition agite le groupe encore au complet : "Et si nous prenions tous le raccourci ?"

Après un moment de flottement, la tradition l’emporte, noblesse oblige en ce lieu princier. En effet nous ferons le tour par La Renardière, sauf les huit nommés plus haut. Heureuse décision : le long du sentier serpentant dans les lapiaz se font admirer et photographier jonquilles et autres érythrones, ces fleurs au nom dérivé du mot grec désignant la couleur rouge, en l’occurrence un rouge pâle ou rose.

Nous descendons dans le bois et avant d’atteindre La Renardière, dans une clairière nous abrégeons l’itinéraire en montant droit dans la pente et débouchons sur un chalet avec en terrasse une grande table en bois autour de laquelle nous immortalisons l’instant.

17 figurants sur la photo plus celui qui la prend, le compte est bon. Après quoi montant encore dans les prés, il nous faut atteindre la Ferme du Comte (931 m) avec sa grande mare.

Les dissidents adeptes du raccourci nous y attendent depuis un moment et ont commencé à pique-niquer.

Après 12h30 nous sommes de nouveau au grand complet lors d’une pause-déjeuner dans une atmosphère comtale, champêtre, conviviale à souhait, quasi gargantuesque vu le grand nombre de convives partageant desserts et gâteaux.

Dans ce contexte festif, Monique fête son anniversaire, lui ayant fait franchir une décennie, de façon généreuse, pétillante et savoureuse ; bref en bonne princesse (si l’on féminise l’expression). Une fois le repas achevé, place à la sieste au soleil pour les uns, aux histoires plaisantes de retraités pour les autres et pour d’autres encore excursion dans le petit bois en haut de la colline où de belles scilles abondent.

A 14 heures les 26 songent au retour et continuant leur périple descendent d’abord dans le bois de Chez Pantet, où des ruines et une plaque commémorative signalent un haut lieu de la résistance durant la guerre.

Puis nous traversons un grand pré d’où nous embrassons du regard le pays de l’Albanais avec le château de Clermont construit sur les ruines d’un ancien château comtal médiéval.

Avant d’entrer dans le bois dominant Droisy, nous découvrons les derniers érythrones de la journée.

Ensuite nous traversons le bois, longeons les herbages entourant Droisy, passons par Les Combes et après une dernière descente dans la forêt arrivons à La Lovatière (552 m).

Dès lors un peu de marche sur la départementale reliant Seyssel à Clermont, avant de bifurquer sur une portion du chemin de St Jacques. Or ce ne sont pas des pèlerins que nous rencontrons mais un âne puis un cheval qui s’approchent de nous.

Claude qui sait faire braire les ânes à volonté nous livre une prestation étourdissante. A 16 heures nous atteignons le dernier hameau avant le parking, Romaz (490 m). Et comme disent les cyclistes, un dernier coup de cul, pour nous hisser jusqu’au réservoir du Crêt et nous voici au terme de cette randonnée printanière et princière, tous les 26 réunis, le compte est bon, peut-être fatigués mais ravis de cette belle journée.

Photos : Martine

Texte : Maurice

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0