Club Santé Seniors MGEN 73

Le Grand Rocher (Belledonne), le 14-02-2019.

dimanche 17 février 2019, par Christian DORDOLO

Météo : grand beau temps anticyclonique.

Altitude départ :1446m.

Altitude maxi : 1926m.

Dénivelé brut : 480m.

Dénivelé cumulé : 650 m environ.

Distance parcourue : 13,5 km.

Délais TAC : 6 h 55.

Effectif : 12.

Itinéraire.(Doc André M).

12 randonneurs au départ :7 dames :Anne-Marie, Danièle, Muriel, Françoise, Maryvonne Bernadette et Solange et 5 messieurs :André, Christian, Michel, Gérard et Yves.

Donc, il n’y a pas que des couples, pour cette saint Valentin !... Et les dames prennent encore le dessus.

Le "grand rocher" !......

Depuis un mois, on en entend parler !

C’est devenu une blague :

"Tu vas où demain" ?

"Au grand rocher, bien sûr" !

"Qu’est ce que tu va faire au rocher" ?

"croquer du chocolat !"

et-cetera..

Enfin.. La quatrième fois sera la bonne !

Après trois fois que l’on abandonne,

Notre beau projet dans les Belledonnes,

L’anticyclone en vacance change la donne !

Cette fois, on y va !..Direction le Pleynet !

Pas besoin de chaînes, sauf pour sortir des ornières...

Le soleil est là dès de départ, on l’aura jusqu’à la fin.

On va donc en faire le plein, pour récupérer des randonnées précédentes.

La crème protection 50 est de sortie.

9h20......Début de la montada.......

Les indications de l’office de tourisme proposaient un chemin faisant le tour du Crêt du Boeuf avec une boucle légèrement descendante avant un remontée raide sur une face très enneigée.

Le chemin raquette n’est pas flèché ce qui laisse un doute sur son entretient. Dans une neige très profonde, ce serait un problème s’il faut faire la trace. Il vaut mieux ne pas insister et rester classique, vu la longueur de la sortie.

....Démontagnée......

On revient donc un peu en arrière vers la piste de compétition de cageots.

9h40..... remontada.......

Et on prend directement la pente dans la direction du col de Merdaret.

La montée sur une neige assez compacte ne pose pas de problème.

Ensuite nous nous engageons sur un chemin raide serpentant dans la forêt. Les arbres n’ont plus la majesté de ceux de la semaine dernière : Il n’y a plus de neige sur les branches et le décor forestier est moins magique.

Nous sortons en bord de piste avant de plonger dans la poudreuse vierge.

....Sentiment de plénitude........ tout est si calme que plus personne n’ose parler !

Les raquettes d’habitude si bruyantes glissent en silence à travers les dunes de neige, en fendant la surface vierge.

C’est ainsi que nous arrivons au col du Merdaret.

Petite pause puis,......

1-Puy Gris. (2908m) 2-Rochers Gris. 3- Grande Valloire. 4-Rocher d’Arguille. 5-bec d’Arguille. 6- Combe Madame. 7-rocher Badon (2912 m). 8-rocher Blanc (2928 m). 9-Pyramide (2912 m). 10-le Toit.

Direction le Cul du Pet !

Autour de nous le spectacle est grandiose.

On voit notre lointain sommet .Il parait encore plus loin qu’il n’est en réalité !

A cet instant la colonne qui avançait en rang serré commence à s’étaler sur plus de 500m.

Notre guide Muriel est en forme.

1-Grand Pic de Belledonne (2978 m) 2-mont Aiguille 3-grand Veymond.

A midi trente on est au sommet. Le panorama magnifique, du Mont aiguille au Mont blanc, est en fait exceptionnel.

Le sommet et le chainon nord de belledonne. 1-le Vay. 2-pic des Grandes Lanches. 3- le Grand Morétan. 4-pointe du Gleyzin. 5-le Charmet de l’Aiguille. 6-pointes de Comberousse et de la Porte d’Eglise.7-pic de la Grande Valloire. 8-rocher d’Arguille. 9-bec d’Arguille. 10- col de la Croix. 11- aiguilles d’Argentière (aiguille Michel 2914m)

Je vous envoie des photos,c’est trop beau !

Et quelle douceur !....Ce sera un pic-nic long.

Le groupe.

C’est la fête au sommet.

repas.

Il y a du monde au sommet mais on ne manque pas de place. Le rocher est grand.

Pour le retour c’est pareil qu’à l’aller avec le soleil dans les yeux, en plus.

Cul du Pet.

Col de Merdaret.

Le Grand Rocher gratte le dos de Maryvonne.

On croise deux dames qui montent, raquettes bien bloquées, soulevant un gros paquet de neige à chaque pas. Notre Françoise qui n’a pas les yeux dans sa poche, et possède une mentalité de saint- bernard des neiges, leur conseille de les débloquer, ce que Danièle ,transformée en technicienne de dépannage, aide à exécuter......

La descente dans la forêt est plus que rapide, puisque l’on descend tout droit.

Surprise aux voitures :Muriel avait fait pour la saint-valentin un gâteau avec deux jolis petits coeurs dessus...

C’est mignon...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0