Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées pédestres "Les Bémols" > Récits groupe Bémol - 2019 > 2019 / 01 / 17 - Tombe la neige la la la la la la la... la la la (...)

2019 / 01 / 17 - Tombe la neige la la la la la la la... la la la la

Parking de Crolles - Foyer de fond de St-François-de-Sales

vendredi 18 janvier 2019, par Maurice DUPONT

Ce matin 11 Bémols sont venus randonner en raquettes : Cécile, Évelyne, Françoise, Geneviève, Marie, Marie-Jo, Marie-Madeleine, Martine, Maxime, Nadine pour les dames et un seul élément de la gent masculine, Maurice. Partis de Bassens et de Drumettaz nous empruntons la route du Revard, bordée à partir de la maison forestière de talus enneigés mais pas de neige sur la chaussée. A 9h30 nous débarquons sur le parking de Crolles (1374 m) et nous nous équipons. Le ciel incertain semble déteindre sur le groupe où se manifeste une incertitude quant au lieu de la pause-déjeuner : Foyer de St-François ou refuge de la Plate ? Ce sera la première proposition qui l’emportera. Sous de tout petits flocons virevoltant dans l’air nous quittons le parking et descendons en direction du Village Tipi.

Puis à la queue leu leu nous nous dirigeons vers la forêt et montons entre les sapins saupoudrés de neige et les feuillus dont les branches blanchies forment des voûtes au-dessus de la piste.

L’horizon est bouché et sous un ciel chargé de nuages apparaissent bientôt les Chalets Gralette recouverts de neige et plus loin d’autres aux toits moins enneigés.

A notre gauche, sur un mamelon où l’épaisseur du manteau neigeux est peu importante se dresse sur fond de ciel gris la Croix des bergers.

Les balises-raquettes nous amènent à proximité d’un petit chalet sans porte. Sous l’avancée du toit qui nous protège de la neige, nous nous arrêtons pour la pause banane ;

la couche de neige glissant du toit, suspendue dans le vide, forme une décoration digne d’un cliché.

Nous repartons et toujours foulant la poudreuse nous arrivons au lieu-dit Sous la Croix. Vu le temps, monter à la Croix ne permettra pas de jouir d’un beau panorama, ainsi nous continuons à marcher plus bas jusqu’au lieu-dit la Cascade (1320 m) et la neige se met à tomber plus drue. Dans la descente vers les Creusates, deux feuillus dépouillés mais de belle apparence semblent nous ouvrir la porte de la tourbière où nous croiserons d’autres groupe de randonneurs.

Dans cet espace naturel préservé et ouvert au vent, la neige qui tombe obliquement nous cingle le visage. Ensuite, selon l’itinéraire bien connu des Bémols, après avoir traversé la forêt où nous sommes relativement abrités, nous atteignons le Foyer de fond de St-François (1305 m) vers midi. Or celui-ci est plein comme un œuf ; de jeunes scolaires occupent tout le rez-de-chaussée et l’étage. Par la force des choses, les retraité(e)s sont mis(es) au piquet et doivent manger debout le long de la façade du bâtiment, s’abritant des flocons sous l’avancée du toit.

Ces conditions spartiates abrégeront la durée de la pause-déjeuner mais n’empêcheront pas l’esprit convivial des Bémols de se manifester par l’échange de douceurs et de boissons revigorantes.

Avant 12 h 30, nous prenons le chemin du retour alors que les flocons deviennent plus serrés, plus mordants. Et curieusement sur la piste menant aux Creusates, c’est l’embouteillage. Nous sommes mêlés à d’autres raquettistes, notre progression est parfois ralentie par plusieurs groupes qui commencent à randonner, avec certains de leurs membres arrêtés au milieu de la piste. Quelque cynorrhodon gelé, une petite branche sous la neige ou une fleur d’apiacée retiennent l’attention de la photographe en quête de clichés.

A la tourbière, la situation s’améliore en ce qui concerne l’encombrement de la piste mais pas les conditions météo.

Nous nous hâtons de retrouver la direction du belvédère du Revard, et donc du parking de Crolles. Mais avant d’y parvenir, nous faisons une petite pause sous un épicéa dont les branches nous offrent un abri momentané.

Passant auprès des Chalets Gralette, nous remarquons que leur capuchon de neige est plus épais.

Et dans la forêt sous la neige de plus en plus drue, avec les arbres de plus en plus blancs, le paysage hivernal est de toute beauté. Même si ça botte sous les raquettes...

A un embranchement, un raccourci passant par les Péroudes nous rapproche des voitures au prix d’une longue et dernière montée entre les arbres avant de déboucher au-dessus du parking de Crolles.

A 14h30, après avoir déneigé les véhicules, nous repartons dans la vallée, empruntant la route départementale qui a changé d’aspect depuis le matin, recouverte maintenant d’une neige qui tient sur l’asphalte.

A part les conductrices qui doivent faire preuve de vigilance, les Bémols du jour peuvent se reposer après cette randonnée, belle malgré la météo.

Photos : Martine

Texte : Maurice

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0