Club Santé Seniors MGEN 73

La Roche Parnal (Bornes) 12-07-2018

lundi 16 juillet 2018, par Alain DUROT

La Roche Parnal

Date : 12-07-2018

Effectif : 6

Météo : temps ensoleillé

Altitude départ : 1434 m

Altitude maxi : 1896 m

Dénivelé brut : 462 m

Dénivelé cumulé : 930 m environ

Distance parcourue : 22 km environ

Délais TAC : 8 h 30

le parcours du jour…(document Jean-Luc B.)

et son profil…(document Jean-Luc B.)

Parking au Col des Glières

dans la brume, le monument à la mémoire du maquis…

Objectif du jour : la Roche Parnal.

Sauf que la Roche Parnal est située sur le flanc d’un vallon parallèle au plateau des Glières. Il faut donc d’abord franchir la montagne des Frêtes, et comme il ne faut pas endommager les pâturages, ce sera schuss dans la pente, encadré par deux clôtures électriques. La crête est rocailleuse. D’aucuns se sont crus dans les Pyrénées ; il est vrai que plus tard nous emprunterons le Creux des Sarrazins.

rocailleux...

le travail de Durandal ?...

à l’orthographe près…

Nous basculions dans le vallon de Champ Laitier pour franchir sur une petite passerelle le ruisseau des Brassets…à sec. De chalet en chalet, nous avons remonté longuement le vallon pour atteindre le pied de la Roche Parnal.

chalet du Plan...

chalet du Gd Socquet...

première pause...

au pied de la Roche Parnal...

Mais la belle ne se laisse pas prendre si facilement et demande encore un long contournement jusqu’au col du Freu avant d’attaquer un couloir bien relevé agrémenté de quelques passages délicats.

au pied du couloir...

Arrivés à la petite croix de bois qui couronne le sommet, il était temps de se restaurer.

au sommet...

la pause repas...

La descente demandait tout autant d’attention.

De retour au col du Freu, direction les chalets de Tinnaz, à partir desquels il fallait refranchir la montagne des Frêtes par le col de Spée et emprunter le Creux des Sarrazins pour retrouver le plateau des Glières.

prairie des chalets de Tinnaz...

le col de Spée...

arrivée au chalet du même nom..

Le final (entre 4 et 5 km), sur la piste agrémentée de panneaux relatant l’histoire du maquis s’est révélé un peu pénible pour certains. C’est donc « un peu cuits » mais contents que nous avons retrouvé nos voitures avant d’être pris dans les bouchons sur l’autoroute. Nous n’avions pas pensé à Musilac !!!

- 

Et, comme toujours,

Honni Soit Qui Mal Y Pense !!

Le coin des artistes :

Le coin des fleurs :

églantier des alpes...

campanule agglomérée...

gentiane pourpre...

imposante renouée bistorte...

gymnadenia à épi dense(?)...

et l’original Cirse des ruisseaux...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0