Club des retraités de la MGEN en Savoie

Aliénard Ruchère le 28 juin

mercredi 4 juillet 2018, par Nicole SIBERT

On est 7, qui commencent à marcher un peu avant 9h au départ du parking des Riondettes (1252m), au sud de la Ruchère, pour une boucle autour de l’Aliénard.

L’idée est de faire la boucle dans le sens des aiguilles d’une montre en commençant par le sentier balisé qui part vers le nord/nord est rejoindre le GR de Pays (Tour de la Chartreuse). En fait, faute d’avoir vu la pancarte indicatrice juste avant le parking, on prend la piste forestière, humide et fraîche, qui part rapidement plein sud et on se retrouve une petite heure plus tard…aux Prairies d’Arpison (1441m), près des ruines du Habert du même nom. Grandes gentianes et vérâtres blancs, la prairie non pâturée est désormais envahie par ces plantes.

Contents de retrouver panneaux, sentiers balisés et sens de l’orientation, on continue donc la balade d’ouest en est, par le sud, en s’offrant un aller-retour de 20mn au belvédère d’Arpison (1463m) qui donne à l’ouest la vue sur les Rochers de Pétrus en bas, la Chartreuse de Curière et en haut la Grande Sure. Le belvédère est étroit : ils font une drôle de tête ils ont peur que Nicole ne recule pour prendre la photo... Retour dans la prairie, On continue en forêt, par le sentier balisé (marques jaunes) vers le col d’Arpison ( 1489m) et le Habert de Billon (1260m) : 2 grandes maisons en pierre de taille, datant de 1863 ou 1868, dont l’une est « réservée au berger », abreuvoir, troupeau de vaches. Il est presque midi ; on remonte, presque plein nord, la Prairie de la Folie jusqu’à la lisière des arbres pour y pique-niquer entre ombre et soleil puissant ;

le pastis de Jean-Philippe est très bienvenu. Reprise de la marche jusqu’au col de la Ruchère (1419m). On n’a pas pris, juste avant, le sentier plein est du Petit Som ; on prend le GR qui descend et remonte en forêt par Pré Gervet et le Tracol (1450m) ; là, la carte et des randonneurs qui viennent de passer nous indiquent un départ de sentier marqué seulement par de l’herbe foulée, qui doit rejoindre au sud le col de l’Aliénard ; aucun panneau, pas de balise, on renonce par crainte de se trouver en terrain scabreux, en se disant qu’on fera une reconnaissance une autre fois. On continue le GR en descente vers le nord jusqu’à sa jonction avec le sentier balisé qui nous ramène -ouest, puis sud ouest aux …panneaux pas vus au départ, à 30m de nos voitures. Il est environ 16h ; le temps a été magnifique toute la journée ; on a fait 650m de dénivelé cumulé et une petite dizaine de km ; on a humé le parfum délicat des centaurées.

Marie-Madeleine

et merci à Marie Madeleine pour sa première expérience de pilotage partagé

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0