Club des retraités de la MGEN en Savoie

Notre Dame des Neiges (Glières) 12-04-2018

dimanche 15 avril 2018, par Alain DUROT

Notre Dame des Neiges (Glières)

Date : 12-04-2018

Effectif : 9

Météo : couvert avec de belles éclaircies

Altitude départ : 585 m

Altitude maxi : 1454 m

Dénivelé brut : 869 m

Dénivelé cumulé : 880 m

Distance parcourue : 12 km environ

Délais TAC : 7 h 30

La trace et le profil du parcours (document Jean-Luc B.)

Après avoir tournicoté quelques temps afin de garer au mieux nos deux voitures nous nous retrouvions 200 mètres plus bas que prévus, à proximité de quelques fortifications enterrées rappelant que l’amitié franco-italienne n’a pas toujours été au beau fixe.

un temps heureusement révolu…

Question au départ : raquettes or not raquettes ?

Christian qui se souvient avec émotion avoir été échaudé autrefois nous conseillait de les prendre. Merci Christian !.

Car si les raquettes sont restées sur le sac à dos la première partie de la montée, elles étaient indispensables. A l’approche du plateau des Glières et sur le plateau, il y a encore de la neige.

la preuve…(photo Christian D.)

Une chose est sûre, on ne risquait pas de se perdre ; il suffisait de remonter le vallon, fort encaissé, du Nant debout. Nous l’avons d’ailleurs franchi à plusieurs reprises.

non, non, pas comme ça…(photo Christian D.)

mais comme ça tout simplement…

Après un parcours rocailleux, la neige faisait donc son apparition et peu avant le hameau de la Rosière, il fallait mettre raquettes aux pieds.

d’abord la rocaille…

et la neige apparait…

arrivée à la Rosière…(photo Christian D.)

La progression avait alors lieu sur une piste forestière à flanc de coteau, montant à travers les hêtres fièrement dressés.

On sortait de la forêt. Sur la grande étendue blanche du plateau, la chapelle de Notre Dame des Neiges était en vue.

sur la grande étendue Blanche…

la chapelle…

Après un coup d’œil à l’intérieur à travers une petite grille, les uns s’installaient sur le côté (au soleil mais avec un peu de vent), les autres sur les marches de la chapelle (à l’ombre mais à l’abri du vent).

l’intérieur…(photo Christian D.)

au soleil…

à l’ombre…

Il était bientôt l’heure de repartir et c’est en compagnie d’un nouveau compagnon que nous avons effectué le chemin inverse.

chien d’avalanches sans doute…(photo Christian D.)

Dans la dernière partie de la descente, quelques-uns ont pris le temps d’une cueillette d’ail des ours, histoire d’améliorer l’ordinaire à la maison ;

- 

Et, comme toujours,

Honni Soit Qui Mal Y Pense !!

Le bonus :

ce n’était peut-être pas le meilleur jour…

l’immaculée violette blanche…

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0