Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 99. Archives du site > Randonnées anciennes > Le groupe_1 > Récits du Groupe_1 de 2016/ 2017/ 2018/ > Récits du Groupe 1 - 2018 > Sentier du Périmètre sous le vallon du Plan de la Belle Plinier, (...)

Sentier du Périmètre sous le vallon du Plan de la Belle Plinier, 05/04/2018

samedi 7 avril 2018, par Christian DORDOLO

Date : 05-04-2018.

Effectif : 5.

Météo :Brouillard au départ, puis très ensoleillé et de plus en plus doux.

Horaires :

Départ : 9 h 05.

Retour : 16 h 15.

Durée TAC : 7 h 10 min.

Altitudes :

Départ ( plan d’eau ) : 1348 m.

Point haut :(entrée du Plan) : 2098m.

Dénivelés : Absolu : 750 m.

Cumulé : 770 m.

Distance parcourue :10,3 km.

trace :

Doc André

Profil :

Doc André

Tous les jeudi se ressemblent : Le groupe se forme sous la pluie et ensuite, il fait beau..........

A 7h15,il pleut à verse. André , Muriel, Nicole, Maryvonne, Yves et moi-même rejoignons Françoise, arrivée depuis 5 minutes en vélo, échappant aux plus grosses gouttes.

Yves est perplexe devant cette météo.

L’éternelle question : Que fait-on ?

Passons encore les débats.......

On sait pourtant qu’il va faire beau !

Et bien au bout d’un quart d’heure de palabres, on est sur le point de tous rentrer à la maison, Nicole et Maryvonne s’étant données rendez-vous pour une petite marche cet après midi.

Voila c’est le fiasco total, retour au lit !

"Au revoir tout le monde, le groupe 1 n’est plus ce qu’il était, on ne veut même plus aller chercher le soleil où il est !"

"C’est vrai dit André, pourtant en Haute-Maurienne et en Tarentaise, le temps doit déjà se dégager !"

"Tu irais" ?

"Oui" !

"Et toi Maryvonne ? " (qui est déjà au volant pour rentrer).

"Je veux bien, mais j’avais promis à Nicole......."

Nicole est déjà partie ! Yves nous confirme qu’il ne vient pas.

André court chercher Françoise qui remonte sur son vélo, et on se retrouve à cinq dans la voiture ! On part ,mais on ne sais où. Tarentaise, Maurienne ?

Passé Saint Pierre d’Albigny, il semble que ce soit un peu plus bouché vers la Tarentaise, c’est donc la Maurienne qui est choisie.

De ce fait, c’est à moi de parler. J’ai deux propositions du coté de la Norma.

Et voilà comment on se retrouve un peu avant 9 h sur le parking du plan d’eau à écouter "le grand air de la Norma" ( le" grand air" s’appelle ailleurs : "foehn, Lombarde, bise ..............")

La station est connue pour sa route de l’art :

"Météorite."

les randonneurs marchent sur un chef d’oeuvre : "le pont"

Le sentier du Périmètre est un sentier tout en virages qui monte le long des gorges du torrent St Antoine.

C’est pour nous un sentier découverte........ Je n’en connais que les deux bouts.

Les 31 virages sont particulièrement bien aménagés avec de nombreuses barrières en bois.

Au sol, alternent zones enneigées et tapis d’ aiguilles de pin.

La neige est dure et parfois glacée d’où un peu de flottement dans le chausser de raquettes.

"Maryvonne,c’est le contraire : raquettes sur la neige et tu les enlèves quand il n’y a plus de neige."

De nombreux dégagements entre les arbres permettent de découvrir les paysages qui nous entourent.

gorges du st Antoine.

Le soleil arrive.

Râteau d’ Aussois.

Un joli banc se propose à nous à 10 h30.Ce sera notre lieu pour reprendre nos forces......

Pause banane ?

Ok.

Belle Plinier,Mont Rond,Rocher des Dames.

Et on va en avoir besoin de nos forces,car maintenant, il y a beaucoup de neige et le chemin disparait. En fait il y a une grande coulée de neige qui le coupe.

Nous quittons donc le Périmètre pour lâcher la corde en prenant la tangente, d’où une pente forte en neige profonde.

Mais on n’est jamais perdu, et on retrouve les panneaux indicateurs. Dans un premier temps on a du mal à les lire car il n’y a rien d’écrit dessus !

Dans un deuxième temps, on se rend compte qu’il y a des plaques à glissières qui cachent les infos.Les malins petits Mauriennais, au lieu d’enlever les panneaux en hiver, sur les chemins déconseillés, les camouflent ainsi pour dissuader le randonneur.

Caché,....pas Caché.(photo Christian/andré)

Le soleil tape ! Il faut se protéger.

(photo André)

Nous continuons notre chemin jusqu’au chalet O.N.F. N’est-il pas beau au milieu de sa clairière enneigée. Le beau manteau blanc est vierge de toute trace.Le chalet est recouvert d’un bien joli chapeau de neige.

(photo André)

le groupe devant le chalet.(photo André...et un peu,Christian)

Jusque là tout était bien. Nous suivons le panneau indiquant le chemin du Périmètre, mais rapidement abandonnons ce sentier qui est trop difficile à repérer.

André charge alors son assistant Toto de le guider sur le sentier du Mélezet, invisible sous la neige, afin de sortir le plus vite possible de cette forêt .

Mission accomplie !.......Au bout d’un cheminement erratique sur notre diagonale gauche,l’horizon de dégage, et on débouche sur une piste de ski près de l’arrivée de la télécabine du Mélezet.

Et fiat lux.

Nous sommes un peu en contre bas de notre objectif initial.

Décision est prise de remonter un peu le long de la piste pour rejoindre l’entrée du très beau vallon du Plan,et nous nous arrêtons sur un charmant talus baigné par les rayons du soleil.

Pointe de la Norma.

Nous profitons alors d’une très jolie vue sur la Belle Plinier, les Cerces, la Parrachée,l’aiguille Doran et les nuages qui nous cachent le sommet d’Orelle et le massif de Peclet- Polset.

Cerces.

Aiguille Doran(photo André.)

Dent Parrachée(photo André)

Le repas un peu tardif est apprécié à sa juste valeur et se termine avec les chocolats de Muriel et le traditionnel café de Maryvonne.

Notre pic-nic.

C’est par le chemin forestier, que nous rejoignons le restaurant où nous profitons d’un bon moment en terrasse.

(Photo André.)

Terrasse de l’Eterlou.

Pour retourner à notre voiture, préférence est donnée à la piste, le chemin raquettes faisant de trop longs détours.

En descendant on peut assister à un cours de surf. On suit particulièrement les évolutions d’un petit bout de 6 ans et demi qui s’initie à cette glisse.

La fin de la descente dans une neige de printemps permet des dérapages pas toujours maitrisés.

Et le petit groupe fortement coloré par le soleil est de retour à la voiture à 16 h15.

Cerces (pointe des Sarrasins) au moment du départ.

Temps magnifique, même pas une goutte de pluie !

Suite au lâchage de Maryvonne, Nicole serait allé renforcer le groupe bémol.

Bonus (André) :

Soufflerie d’Avrieux

Station de la Norma.

"Le grand air de la Norma" sur la pointe des Sarrasins .

Et,honni soit qui mal y pense !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0