Club Santé Seniors MGEN 73

Le lac des Saisies 22-02-2018

mardi 27 février 2018, par Alain DUROT

Le Lac des Saisies

Date : 22-02-2018

Effectif : 8

Météo : Bien couvert

Altitude départ : 915 m

Altitude maxi : 1570 m

Dénivelé brut : 655 m

Dénivelé cumulé : 820 m environ

Distance parcourue : 16 km

Délais TAC : 7 h 20

le bonheur du randonneur…(photo Christian D.)

l’itinéraire du jour…(document Jean-Luc B.)

le profil de l’étape…(document Jean-Luc B.)

Une randonnée inédite qu’y disait… !?

Les chevilles, les mollets, les rotules et les cuisses de certains

semblaient le confirmer dès le lendemain.

Car, autant la montée fut calme et agréable, autant la descente fut parfois un exercice sollicitant les articulations.

Mais reprenons la progression dans l’ordre.

C’est à Cohennoz que se faisaient les préparatifs, à proximité de l’église et au pied d’un des nombreux et énormes chalets, témoins d’une ancienne activité pastorale intense.

un volumineux chalet…

Raquettes sur le dos, nous progressions sur un chemin franchissant quelques torrents bouillonnants.

ça coule…

La neige apparaissait, mais dure et bien portante, avant de retrouver quelques instants la route goudronnée.

une première neige bien dure…

avant de retrouver la route…

Puis, à nouveau la route enneigée ; et bientôt, il faut mettre raquettes aux pieds. C’est parfait, les muscles sont bien échauffés. Bientôt nous progressons sur un sol bien blanc, mais sous un ciel couvert, presque laiteux.

on chausse…

Nous évoluons dans un décor de carte postale. La piste se rétrécit.

« C’est de plus en plus joli » proclame Françoise. Tellement joli qu’on ne tarde pas à apprécier le même spectacle… en sens inverse : on se trompait un peu d’itinéraire. Mais Jean-Luc et Iphigénie veillaient au grain. On en sera quitte pour 50 mètres de dénivelé supplémentaires.

de plus en plus joli…

On retrouve le bon itinéraire et nous débouchons sur un grand vallon blanc. Ca monte toujours tranquillement.

on sort un peu de la forêt…

Un dernier effort et nous arrivons au lac. C’est plutôt une tourbière dont nous ne verrons rien d’ailleurs car tout est de blanc recouvert. Nous rejoignons le refuge et c’est à l’intérieur que nous prendrons notre déjeuner.

arrivée au lac…

le refuge…

à l’intérieur…

le coin des punis ?...

Il est bientôt l’heure de redescendre et pour cela nous ne tarderons pas …à remonter un peu pour rejoindre la croix de Varzéron.

la croix…

L’épaisseur de la couche de neige sur le refuge témoigne d’une intense activité neigeuse ces derniers temps.

le toit du refuge, véritable mille feuilles…(photo Jean-Luc B.)

On reprend la descente et c’est à partir de là que les muscles et les articulations seront mis à contribution.

On taille d’abord quelques marches dans la neige gelée ; puis, plus de large piste mais un ridicule sentier avec des zig-zag très courts et bien pentus.

oh le beau pentu !…(photo Christian D.)

passage délicat…

Tout se déroule avec sérieux et dans la bonne humeur.

Les panneaux précisaient bien : itinéraire à pieds uniquement. Mais avec les raquettes, est-on vraiment à pieds ?

On slalome entre les arbres avant le retour au calme.

retour au calme…

en bon ordre…

Au hameau de La Pêche, nous profitons d’une vaste clairière pour nous lâcher un peu.

on se lâche…

Nous préférerons reprendre la route pour les 800 derniers mètres. A l’arrivée aux voitures, Anne-Marie nous proposait biscuits et boissons (fraîches) pour fêter la naissance d’un nouveau petit fils.

Merci mamie...

-  Et, comme toujours,

Honni Soit Qui Mal Y Pense !!

Le bonus :

on s’en serait douté !...(photo Christian D.)

on les plante avec le coude, à la mode, à la mode…

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0