Club Santé Seniors MGEN 73
Accueil du site > 05. Activités > Randonnées pédestres "Les Bémols" > Récits groupe Bémol - 2017 > 2017 / 12 / 07 - Après l’enfer retour au paradis blanc

2017 / 12 / 07 - Après l’enfer retour au paradis blanc

De St-Ours à St-Offenge

vendredi 8 décembre 2017, par Maurice DUPONT

Une semaine après le jeudi du Trou de l’Enfer où 7 Bémols se sont aventurés seuls, ce premier jeudi de décembre voit le retour de nombreux Bémols tant et si bien qu’à St-Ours , sur le parking du cimetière c’est la renaissance d’un groupe fort nombreux. En effet 26 participants, soit 7 messieurs et 19 dames dont 4 Françoise, 2 Bernadette, 2 Martine et les autres. Signalons Jeanine, notre guide du jour qui a invité le groupe sur ses terres , dans la campagne baujue devenue sous la neige un véritable paradis blanc. L’arrivée de la 26ème, qui s’est trompée de lieu de regroupement, retarde quelque peu le moment du départ.

Ainsi à 9h30 commence la balade dans un froid vif, sous un ciel immensément bleu et nous montons vers Chainaz-les-Frasses sur un chemin rural recouvert de neige durcie par le gel avec quelques passages glacés où les crampons sont utiles. Le dénivelé étant peu important, la pente relativement douce nous introduit peu à peu dans la magie de l’hiver : plantes métamorphosées par le givre, cristaux de glace variés sur le talus, au bord du chemin un grillage et des plants givrés formant un espalier original.

Sur notre gauche, à l’ouest, nous voyons la vallée et le lac du Bourget recouverts de brouillard avec en arrière-plan la Dent du Chat.

Avant le chef-lieu nous traversons un plateau tout saupoudré de blanc avec au loin deux arbres projetant leur silhouette dans l’azur du ciel.

Puis nous voici à Chainaz-les-Frasses avec son église à l’intérieur de laquelle une fresque retient l’attention et suscite quelques commentaires.

Fresque sur le thème de "la visitation", avec une double visite, au bas de St François de Sales à la paroisse de Chainaz-les-Frasses et tout en haut, de Marie à sa cousine Elisabeth. Avec les nombreuses auréoles peintes, on pourrait se croire au paradis...

Restons les pieds sur terre et continuons notre randonnée. Nous passons auprès d’un bassin avec de beaux glaçons et une eau transparente nous renvoyant l’image de Cécile qui se penche au-dessus.

Après le chef-lieu, cap au sud-est dans notre paradis blanc bordé de feuillus, probablement des chênes et des frênes (si l’on en croit l’appellation du village) ; Au loin vers le nord, le Parmelan s’étire dans le ciel alors qu’à nos pieds émerge de la couche de neige une touffe d’herbe encapuchonnée de glace.

A 11 heures nous arrivons au hameau de Fésigny où à ce qui reste d’un ancien château avec fenêtres à meneaux et échauguettes a été ajoutée une partie moderne bétonnée.

Tout près de l’étrange édifice, nous faisons la pause-banane. Après cette halte nous repartons pour encore deux heures de marche sous le soleil qui illumine le plateau tout blanc que nous retraversons en direction de St- Ours. Dans le hameau Chez les Rey, nous longeons de vieilles fermes restaurées et décorées d’ustensiles anciens et des jardins avec épouvantail, un écriteau de saison, un hôtel à insectes ainsi que des sculptures métalliques en forme de feuilles de ginkgo.

Plus loin à un embranchement marqué d’une croix, nous laissons St-Ours à notre droite et descendons vers Lachat. A proximité de ce hameau de Cusy, des bouquets de gui sur de vieux arbres fruitiers sont cueillis en vue des décorations de fin d’année. Après la traversée de la départementale D 911 à proximité de Cusy nous entamons la section de randonnée qui doit nous conduire sur l’autre versant jusqu’à St-Offenge. Dans une zone boisée les Bémols toujours foulant le sol immaculé marchent à la queue leu. leu

Avant de déboucher sous le Rocheret où le paysage hivernal est aussi magnifique.

A 13 heures nous arrivons à Les Bonnevos, mot signifiant "les bonnes sources". En l’occurrence : source de confort, d’agrément, de bien-être, bref de bonheur à notre portée car nous voici maintenant chez notre guide et hôte qui, avec Marc, ménage pour les 26 arrivants un accueil paradisiaque, déplaçant table de jardin, sièges et chaises et offrant un apéritif maison. Les convives s’installent ainsi sur la terrasse exposée plein sud et donc ensoleillée, au balcon qui la surplombe pour quelques-unes et déjeuneront fort agréablement.

Déjeuner on ne peut plus convivial, cela va sans dire... Avant que nous quittions les lieux, Jeanine nous présente son cheval et Marc nous montre une carotte géante cultivée avec un engrais-maison, le crottin de cheval.

A 14h15 nous entamons le trajet retour de St-Offenge à St-Ours et les Bémols, de nouveau dans le paradis blanc, se dirigent tranquillement vers la départementale. Et ils remontent ensuite vers Lachat par la route de la chapelle. Petite chapelle avec un vitrail circulaire multicolore, où une crèche de Noël toute en longueur vient d’être installée.

Petite halte pendant laquelle Bernadette et Françoise entonnent deux chants de Noël, accompagnées par d’autres voix pas forcément angéliques...

Ensuite nous quittons Lachat, Cécile et Joëlle cueillent au passage du gui et après un regard au loin vers les pointes rocheuses des tours St Jacques, ce sera le retour vers le chef-lieu de St-Ours.

A l’entrée du bourg un miroir pour la circulation est l’occasion de réaliser une photo aux effets originaux.

A 16 heures tous les Bémols sont revenus aux voitures, prêts à regagner leurs pénates après cette belle escapade en un paradis non point fiscal mais nival.

Photos : Martine

Texte : Maurice

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0