Club Santé Seniors MGEN 73

Petit tour dans la forêt sous le Haut du Pré, le 21 /09/ 2017.

dimanche 24 septembre 2017, par Christian DORDOLO

Sortie du groupe 1 du 21 septembre, vers le fort du Mont.

Jean-Luc nous transmet le rapport d’ IphiGéNie sur notre randonnée :

* Début de la marche : 8h36 ;

fin : 16h03 ;

TAC : 7h27.

Altitudes :

parking:530m ; mini:513m ;maxi:1396m.

Dénivelés : brut : 883m ; cumulés : 952m.

Distance parcourue : 16,86 km.

*

Météo : très beau.

Effectif :15.

Aujourd’hui, Yves fait sa rentrée, mais il n’est pas seul à être de retour !

Nous sommes quinze, malgré la concurrence du séjour au Mercantour.

Pour cette reprise, de beaux chemins sont attendus,

bien abrités du soleil, larges mais souvent pentus.

Au départ, près de l’église, une horloge indique une heure fantaisiste,

alors nous prenons notre temps, comme des artistes.

C’est bientôt l’automne,

Et les arbres sont chargés de pommes.

Petite devinette, maintenant :

Quand vous voyez la photo de Michèle et Danièle,

pensez vous qu’il fait chaud ou froid ?

627m...encore 770m ! au panneau Les Gindres,

surtout ce n’est pas le moment de geindre !

Ne tombez pas dans le panneau !

La "chenille Mgen gr1 2017"est très belle,

les fleurs artificielles en pleine nature c’est beau aussi !

Danièle nous fait remarquer que, décolorées aux endroits exposés au soleil,

certaines fleurs semblent fanées, encore plus vraies que nature.

Rassurez vous,il y a aussi de vraies fleurs !

Et de jolies voitures !Nous sommes chez un collectionneur d’enjoliveurs

Et de beaux champignons.

C’est ainsi que nous arrivons tranquillement au fort du Mont,

en ramassant par ci par là des chanterelles.

A voir les têtes des gens du groupe, le fort parait étonnant.

Ancien fort de défense d’Albertville, contre les Italiens,

ce fort a mené une vie tranquille,

....puisqu’il n’a servi a rien.

Bien construit cependant et rénové, il est en parfait état.

Reconverti en site de colonie de vacances,

il devint ensuite site d’ affinage du fromage de Beaufort.

Pour nous ce sera le lieu de notre rituelle pause banane.

Vue vers la magnifique Lauzière.

Comment va Yves, au fait ?

Comme dit Descartes son mentor,

"il pense donc il suit"

On apprend que c’est ici que commence le pays de la liberté,

de la liberté......de ne pas parler et de bien se tenir !

la liberté sans contrainte, en somme.

Après être montés jusqu’à 1400m en direction du Haut du Pré,

nous nous arrêtons à moins de 300m en bas de celui-ci,

négligeant le blockhaus des Têtes qui n’était pas au programme,

pour revenir à celui du Laitelet, objectif avoué de notre sortie.

Pour ceux qui aurait voulu aller plus haut,

j’offre une photo de la ferme, mais pas de la vue autour,

pour ne pas vous faire envie.

Nous nous retrouvons donc au blockhaus du Laitelet,

gardée par un soldat droit dans ses bottes .

Pour se restaurer, c’est direction le Belvédère, seule coupure dans cette forêt.

Ici, c’est zone d’envol de parapentes.

Vu la hauteur des arbres autour, il ne faut pas se rater.

La vue sur la Combe de Savoie, d’Albertville au Granier,

et bien sûr, sur les Bauges, vaut le coup d’oeil.

Surtout, on est au soleil ! Et il fait chaud !

La moitié du groupe en profite pour s’endormir...futurs bémols !

allo,oui, je suis prête à sauter,avec Michèle.

Venez marcher avec le groupe 1,regardez l’état de sérénité des marcheurs après l’effort ;le visage est détendu,le bien-être absolu... ! (Photo Alain D.)

Nous découvrons le cours rectiligne de l’Isère.

La construction des digues avaient donné du travail à plus de 4000 personnes,

Et les femmes parait-il étaient autant payées que les hommes !

(sources préservation du patrimoine).

Bien reposés, nous revenons en passant par le col des cyclotouristes.

Une stèle nous apprend que ce col a été "inventé" par un dénommé Jean (Poncet).

Les gens qui passent constatent en effet que cette route monte à 1315m sans franchir ni atteindre de col.

Un bref instant la vue se dégage sur le Charvin et les fils de la ligne haute tension.

Ensuite on plonge, vers houx ?

Non vers le Châtaignier, le pré, l’oratoire de Pommarey.

Il fait chaud, les chevaux ont les yeux protégés des sales mouches par un voile.

Le voile est à la mode !

Comme la semaine dernière donc, on voit des chevaux voilés.

Fin de la descente rapide.

La descente a été finalement rapide, car au retour, Daniel B et Christine nous ont promis des gâteries,

Daniel pour fêter le temps qui passe et Christine pour arroser Charlotte.

Pour finir Danièle nous dit "mangez des pommes !"

Elles les a ramassées pour nous, chez elle, enfin,...je pense !

Merci à vous trois.

Arrête de manger,Daniel,il n’y a plus que le carton !

Pour terminer, on pourra admirer le Mont-Blanc

....... à notre retour, en passant à Montmélian !

Maryvonne ne sera pas trop triste.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0