Club Santé Seniors MGEN 73

La Croix de Torméry (Bauges) 10-08-2017

lundi 14 août 2017, par Alain DUROT

Croix de Torméry

Date : 10-08-2017

Effectif : 6

Météo : pluvieux, couvert, quelques éclaircies

Altitude départ : 345 m

Altitude maxi : 1120 m

Dénivelé brut : 775 m

Dénivelé cumulé : environ 800 m

Délais TAC : 5 h 30

le groupe du jour…(photo Christian D.)

En ce matin pluvieux, exit la Lauzière ;

La montagne de Chignin fera l’affaire.

préparatifs à l’abri dans un garage…(photo Christian D.)

Dès le départ, certains ont opté pour la cape ;

On est donc parti pour faire le gros dos

Genre sortie mode escargots.

- 

Et c’est par un chemin montant, racineux, malaisé

Et de tous les côtés à la pluie exposé

Que 6 randonneurs portaient leur sac.

Par ce temps, nulle mouche ne s’approche ;

Mais dans les buis décharnés la pyrale se tape la cloche.

bien montant…(photo Christian D.)

les buis en piteux état…

on tient une des coupables…(photo Christian D.)

Tout comme nous, le ciel s’élève lentement.

Le sommet convoité quitte son bonnet ;

Mais bientôt la brume des vallées

Lui remet son cache-nez.

Ce sera humide pour la journée immanquablement :

Avec cape ou K-way

Dedans ou dehors, on sera toujours mouillé.

- 

On progresse avec brio :

Faut dire qu’on a décidé

D’être de retour dans la vallée

Pour l’heure de l’apéro.

- 

Après la longue traversée, faux plat montant,

On ne traîne pas sous les surplombs imposants.

certes on est à l’abri mais quand même…

En tête depuis un bon moment,

Christian, emporté par son élan,

Ratait la bifurcation de l’échelle du haut

Et se retrouvait bon dernier à en gravir les barreaux.

on lève la tête…(photo Maryvonne B.)

mais où t’étais passé ?...(photo Maryvonne B.)

La pluie a cessé depuis un moment.

Nous sommes à la croix maintenant.

Le temps d’un coup d’œil au patchwork viticole

Et nous redescendons au col.

Chignin vu d’en haut…

La descente à peine entamée,

On repère des traces de sabots de sangliers.

En fait, ce sont celles de 3 brebis égarées.

On se demande encore par où elles ont pu passer.

mais qu’est-ce qu’on fait ici ?...

Le reste de la descente s’effectue en slalomant

Entre les chenilles suspendues,

Ravigotées et se balançant

Dans la chaleur du soleil revenu.

- 

Le raidillon encaissé du départ

Est devenu tobogan à la descente.

Chacun à sa manière a dévalé la pente.

Le maintien d’un équilibre fort précaire

N’a pas permis de photo spectaculaire.

- 

Et c’est à cet instant précis

Que, jetant un dernier regard vers le sommet,

Maryvonne a déclaré à ses camarades ébahis :

« Mais, je vois une croix, y en avait pas là-haut ! »

Photo à l’appui, on s’est demandé

S’il y avait lieu de s’inquiéter.

Il est vrai qu’à la croix, elle rêvait d’aller plus loin

En pensant pouvoir faire le Tapin !

photo de Maryvonne bien sûr…

et pourtant, elle y était…

A travers les vignes, picorant quelques raisins

Nous avons rejoint la maison des chignerains

Pour faire honneur au gâteau et aux vins.

Chignin oblige !

ce qu’il y a de bien après la randonnée…(photo Christian D.)

- 

Et, comme toujours,

Honni Soit Qui Mal Y Pense !!

Petit bonus

in vino véritas…(photo Christian D.)

le mur de consolidation du roc de Torméry, fringant comme au premier jour (1913)…

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0