Club Santé Seniors MGEN 73

2017 / 07 / 06 - Une randonnée à couper le souffle

Le Rocher du Vent à partir du Plan de la Lai

vendredi 7 juillet 2017, par Maurice DUPONT

A 7h30 16 Bémols sont présents à Bassens, prêts à randonner en Beaufortain, soit 12 dames -Bernadette, Cécile, Chantal, 2 Françoise, Magdeleine (randonneuse en PACA, qui a pris, comme l’an dernier, ses quartiers d’été en Savoie), Marie-Madeleine, Martine, Maxime, Michèle (une habituée du groupe 1, qui randonne aujourd’hui en mode bémol), Mireille, Sylviane et 4 messieurs : Bob, Claude, Daniel, Maurice.

A 9h15 voici les 16 débarquant au Plan de la Lai où le parking est déjà quasiment rempli. Les voitures garées au bord de la départementale, nous commençons à marcher tranquillement sous un ciel bleu et par une température agréable, empruntant le chemin menant aux Chalets du Plan de la Lai (1815 m). Là, laissant le GR du tour du Beaufortain, nous prenons le sentier qui, dans sa première partie, est commun aux adeptes de la via ferrata du Roc du Vent et aux randonneurs montant vers la Lauze. Claude jugeant que nous nous dirigeons trop à gauche veut, selon l’expression familière, couper le fromage à la recherche d’une voie directe vers le chalet de la Lauze. Le groupe emmené par Magdeleine et Bob s’étire de plus en plus dans cette longue montée à flanc de montagne.

Michèle, qui craint la chaleur, est prête à faire demi-tour, appréhendant cette marche sur un terrain sans ombre mais elle s’accroche et courageusement suit le groupe et elle ne regrettera pas d’avoir fait cette randonnée.

Un sentier sans passage ombragé certes mais avec des plantes et des fleurs décorant ses abords : on peut ainsi observer, entre autres, des biscutelles ou Lunetières avec leurs fruits, de grandes gentianes jaunes, de la joubarbe des toits (ou « barbe de Jupiter » qui, croyait-on jadis, protégerait de la foudre, une fois plantée sur le toit des chaumières...).

Vers 10h45 nous faisons la pause-banane, assis en bordure du sentier et une fois requinqués, nous repartons vers le Chalet de la Lauze (2165 m) où Claude nous attend. Une fois tous regroupés au chalet, nous décidons qui veut faire l’aller et retour au tunnel et qui restera pendant ce temps au chalet, avec possibilité de garder les sacs des premiers. Ainsi attendront au Chalet Bob, Sylviane, Maxime, Chantal (qui s’avancera à son rythme sur le sentier de l’alpage de la Lauze).

Les autres empruntent le sentier balcon menant au souterrain passage et dans la galerie obscure, il faut progresser à la lumière des lampes frontales ou du smartphone, en se baissant si l’on ne veut pas se couper le cuir chevelu ; cette année Bob a opté pour la sécurité en restant au chalet de la Lauze. Au bout du tunnel (2224 m), passant des ténèbres à la lumière, nous sommes émerveillés : un massif de doronic jette des touches de couleurs jaune et verte dans la pierraille.

Et s’offre à nous une superbe vue panoramique sur les barrages de Roselend et de la Gittaz dès qu’on atteint le premier ressaut du sentier.

Quelques-un(e)s veulent même pousser plus loin pour voir d’autres paysages à couper le souffle . Mais il faudra attendre plus longtemps le retour de tous, si bien que c’est à midi passé que nous revenons à la Lauze. Dès lors il faut grimper vers l’Alpage de la Lauze (2282 m) sur le petit sentier qui serpente raide, orné d’asters des Alpes, des fleurs bleues du lin et d’autres groupées autour d’un rocher offrant à la botaniste une petite synthèse photographique : joubarbe, saxifrage paniculé et hélianthème.

A 12h30 le groupe de tête arrive au Rocher du Vent (2311 m), une campanule en thyrse se dresse dans l’herbe rase et sur les falaises évoluent les amateurs d’escalade et de via ferrata.

Aujourd’hui nul besoin de coupe-vent, un doux zéphyr nous rafraîchit agréablement parmi les rochers où nous prenons place pour la pause-déjeuner. Pour couper court, disons que celle-ci fut aérée, plaisante et fort conviviale, Françoise B nous invitant à fêter son anniversaire.

Après avoir mangé, alors que certains font la sieste ou discutent, d’autres partent sur le sentier bordé de soldanelles jusqu’au bout du canyon d’où l’on domine le lac de Roselend.

En revenant on ne coupe pas au plaisir de fouler la neige, même si le névé a presque fondu.

Encore un regard et une photo sur d’autres belles fleurs du canyon et c’est le retour au lieu de la pause-déjeuner.

Quelques Bémols montent sur la crête pour admirer le Mont Blanc, avant de prendre le chemin du retour vers le Plan de la Lai. Pour l’itinéraire à suivre, le groupe va se scinder en deux : Bernadette, Chantal, Françoise B, Martine, Maxime et Daniel vont mettre le cap sur la Lauze, le chalet de Bel-Air et le GR du tour du Beaufortain, les 10 autres passeront par les crêtes. Avant de se séparer, tous peuvent admirer dans l’herbe, parmi d’autres fleurs, quelques edelweiss qui ont failli passer inaperçus sans l’oeil vigilant de la photographe.

L’une des 6 passant par la Lauze, Françoise, repèrera dans l’herbe une « vache couchée bizarrement » (dixit Françoise). En effet elle a 2 pis, 3 cornes et 6 pattes...

Pour les Bémols sur le sentier des crêtes, le Mont Blanc paraîtrait presque à portée de main et à leurs pieds s’étale le barrage de la Gittaz. Après le col de la Lauze (2331 m), les 10 entameront une descente à travers les alpages où seules les traces faites par les vaches peuvent servir de repères. Les trajectoires des uns et des autres divergent, certains passent auprès d’un superbe lys martagon.

Finalement tous les 10 (sauf Claude, l’électron libre du groupe) se retrouvent aux abords du chalet de Bel-Air. Dès lors sur le GR aux innombrables lacets que l’on coupe si l’on n’a pas trop mal aux genoux, c’est la descente vers les chalets du Plan de la Lai. Le regroupement se fait au bord du ruisseau où les dames, qui sont arrivées les premières, prennent un bain de pieds relaxant au terme de cette belle balade ensoleillée.

A 16 heures, tous les 16 ont rejoint les voitures avant de redescendre dans la vallée où les attend une chaleur étouffante.

Photos : Martine

Texte : Maurice

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0