Club Santé Seniors MGEN 73

2017/06/08 - Nous allâmes à la Croix d’Allant

vendredi 9 juin 2017, par Martine VIANNEY LIAUD

Ce matin 18 Bémols se retrouvent au parking du Coudray (920 m) dans les Bauges : 10 venant de Chambéry et 8 de Grésy sur Aix. La troupe démarre vers 9h20 pour monter à la Croix d’Allant. La file s’étire sur le sentier qui monte sans arrêt, des fleurs de dompte-venin décorent le talus et nous pouvons admirer la Dent de Pleuven qui apparaît entre les arbres sur notre gauche. Plus loin un beau papillon posé sur une marguerite attire notre attention, il ne veut pas ouvrir ses ailes mais il est reconnaissable à ses taches rouges : c’est un apollon. Après une heure de marche régulière nous arrivons au Chargieu (1320m) où nous faisons la pause-banane sur la terrasse d’une vieille maison comme nous en avons l’habitude. Pause réparatrice et méritée après 400m mètres de dénivelé effectués en 1heure tout en admirant en face de nous le Pécloz qui se dresse majestueusement puis l’Armenaz, la Pointe des Arces, la Pointe des Arlicots et enfin la Dent d’arclusaz et ses alpages. Nous reprenons le chemin en pente plus douce qui serpente dans les alpages où des vaches de races tarine ou abondance paissent tranquillement. Sur le talus un lézard femelle au ventre bien dodu se repose au soleil, nous admirons encore les montagnes sur la droite et nous progressons vers le chalet d’Allant où nous arriverons vers 11h30. Un gros tracteur arrive en même temps que nous et son conducteur nous propose d’aller voir la fabrication artisanale de la tomme de Savoie au sous-sol. Une douzaine d’entre nous se retrouve dans le laboratoire et nous pouvons observer 2 jeunes employés en train de récupérer le caillé dans le petit lait pour remplir de grosses faisselles pendant que derrière eux le lait subit sa maturation dans une belle cuve en cuivre. Un peu avant midi, nous rejoignons le reste du groupe déjà installé à la Croix d’Allant (1560m) . Un parapentiste prépare son matériel et décollera au début de notre repas où la convivialité sera encore au rendez-vous. Nous pouvons admirer en face de nous le magnifique synclinal perché du Trélod à côté de la dent de Pleuven et derrière nous la montée vers le Plan de la Limace que nous nous promettons d’aller voir l’an prochain (ou pas !), avec à l’arrière le sommet de l’Arcalod et vers la droite le Mont de la Coche. Certains font la sieste pendant que d’ autres discutent ou admirent les fleurs, en particulier les pulsatilles (anémones alpines) que nous voyons pour la première fois cette année. Vers 13h20 nous repartons en direction du lieu-dit « dans l’Alpage » puis nous prenons le chemin de Précherel pour une longue descente jusqu’au Bois du Replat (1190m). D’autres fleurs attirent notre attention sur le talus : des Saxifrages aux délicates fleurs blanches, les fleurs rose-violacé du Pigamon et les belles clochettes de l’Ancolie et nous arrêtons un instant devant le mur d’escalade qui montre la surface pliée verticalement d’une strate calcaire. Nous rejoignons le chemin du matin au lieu-dit le Gotte vers 15h et nous descendons vers le Coudray, regardant au passage une troupeau de vaches aux couleurs variées et quelques orchidées puis nous rejoignons les voitures ¼ d’heure plus tard, ravis de cette belle balade ensoleillée. A jeudi prochain en Chartreuse.

Martine

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0