Club Santé Seniors MGEN 73

2016 / 09 / 15 - Sur le chemin des noisettes

Balade imprévue dans la campagne baujue

samedi 17 septembre 2016, par Maurice DUPONT

Pour ce jeudi de la mi-septembre, les conditions météo ne sont pas enthousiasmantes ; très tôt la pluie du matin a dû inciter plus d’un(e) à rester à la maison. D’autre part une bonne partie des Bémols séjournant dans les Dolomites, rien d’étonnant à ce que seuls 3 Bémols soient présents à Bassens avant 7h45 : Chantal, Maurice, Nicole. Ils contactent Françoise et Jeanine censées rejoindre Aix-les-Bains et assez vite à la rando prévue ce jour est substituée une autre destination qui permette de déjeuner à l’abri s’il pleut sur le coup de midi. Ainsi vers 8h45 les 5 Bémols se retrouvent sur le parking de la salle des fêtes de Cusy et peu après, ils entament, sous la conduite de Jeanine une balade bucolique sur un parcours effectué à cheval les jours précédents par son mari et ils empruntent d’abord la route communale du château.

Celle-ci monte progressivement dans les collines dominant Cusy, où nichent belles demeures et anciennes fermes restaurées.

Le rythme de la marche permet de papoter, de supputer les risques d’intempéries.

Et quand les nuages bas se dissipent, de repérer le Semnoz, la Montagne de Bange, les Tours St Jacques.

Après une heure de marche, nous voici parvenus au bout de la route du château, à Fésigny : là se dresse un édifice surprenant : une haute demeure privée intégrant dans sa structure une partie d’ancien château médiéval avec ses échauguettes et meurtrières...

Après un arrêt devant ce bijou d’architecture, nous dirigeons nos pas vers Bocquerat en empruntant désormais un chemin qui sent la noisette. Celles, nombreuses, tombées à terre incitent les randonneuses, surtout Françoise et Nicole, à remplir leurs poches. Après avoir dépassé le hameau, sous les arbres bordant le chemin, nous faisons la pause-banane pendant laquelle Françoise casse avec 2 pierres une partie de sa cueillette pour régaler le petit groupe.

Ensuite nous repartons et Jeanine scrute régulièrement sa carte pour s’assurer d’être sur la bonne voie, tandis que les 4 autres se contentent d’observer çà et là des crottins de cheval pour vérifier l’itinéraire. Vers 11h30, nous voici montant, tout en ramassant des noisettes, vers le chef-lieu de Chainaz-les-Frasses, charmant village dont le nom vient de la présence de nombreux chênes et frênes. Sur la place de l’église, des panneaux sur l’histoire du village et un banc, voilà qui invite à une halte à la fois reposante et culturelle. A l’intérieur de l’église, dans le chœur, une fresque peinte en 1945 par un homonyme d’une des randonneuses.

Cette œuvre originale associe différentes époques : les origines de l’ère chrétienne avec la visitation de Marie à sa cousine Élisabeth et le début du 17ème siècle avec la visite pastorale en 1606 de St François de Sales (à cheval) à la paroisse de Chainaz-les-Frasses représentée par son curé, les enfants de chœur et les fidèles ; et le 20ème siècle, 1945, avec les habitants d’alors servant de modèles pour peindre les personnages. Le fresquiste semble inviter tout visiteur-spectateur à plonger dans la fresque afin de la décrypter ; pour le visiteur croyant, les personnages non peints, Jean Baptiste et Jésus -en gestation- deviennent paradoxalement les personnages principaux, ce que suggère le geste de Marie montrant le ventre proéminent de sa cousine.

Ensuite nous poursuivons notre balade champêtre du côté de Chez les Rey, sur le plateau dominant à la fois St Ours et Cusy. Après une haie de frênes, au bord d’un grand champ nous décidons de faire la pause-déjeuner qui était prévue, en cas d’averse, chez Jeanine. Mais le ciel n’étant pas menaçant et un assez long chemin restant à parcourir, nous nous arrêtons et alors que le soleil fait son apparition entre les nuages, nous pique-niquons convivialement, gardant le café pour l’arrivée chez notre guide. Vers 13h30, la marche reprend et à un embranchement marqué par une croix, nous apercevons le lac du Bourget sous la Dent du Chat masquée par les nuages.

Après la photo souvenir, nous empruntons un chemin parcouru il y a quelques années en raquettes entre St Ours et St Offenge. Nous descendons vers le hameau Lachat et la départementale Cusy-Grésy que nous traversons avant de remonter sur l’autre versant pour rejoindre la maison de Jeanine. Après le Moulin, le chemin du Marais, sur le bord d’un vieux bassin nous faisons une halte rafraîchissante.

Encore un peu de marche si possible dans l’herbe, et à 15h15 nous atteignons les Bonnevos. Dans des fauteuils de jardin, nous nous prélassons et buvons le café. Mais les voitures sont à Cusy, à plus de 4 km de là. Nicole et Chantal préfèrent rester sur place à attendre le retour du chauffeur.

Jeanine, Françoise, Maurice repartent ensuite vers le parking de la salle des fêtes de Cusy, en suivant le chemin de la carrière où Françoise trouve encore des noisettes, puis le chemin de Rocheray. Au bout d’une petite heure la boucle est bouclée, avec 15,5 km parcourus, sans pluie, contrairement à ce qu’annonçait la météo.

Il ne reste plus qu’à aller chercher Chantal et Nicole, remercier Jeanine pour cette belle balade tranquille dans ce coin des Bauges situé dans la zone "Entre deux lacs" et rentrer chez soi.

Texte : Maurice Photos : Nicole (et 2 Maurice)

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0