Club Santé Seniors MGEN 73

2016 /08/ 11 -Le Lac d’Amour, ça se mérite..

Du lac des Fées au lac d’Amour

vendredi 12 août 2016, par Maurice DUPONT

Un lieu de départ féerique et une destination qui fait rêver, quoi de mieux pour motiver la participation à la rando Bémol du jour ? En effet 13 randonneur(se)s se retrouvent avant 7h30, dont quelques têtes inhabituelles : Andrée (qui nous rend visite entre 2 voyages), Catherine, Chantal, Jeannine, 2 Martine (dont une nouvelle dans le groupe), Magdeleine, Michèle (qui a délaissé aujourd’hui les rapides randonneurs du groupe 1 pour découvrir ce coin de Beaufortain avec les Bémols), Nicole, Prudy, soit 10 femmes pour seulement 3 messieurs : Bob, Gilbert (venu pour s’entraîner avant les Dolomites), Maurice.

A 9h15, les 13 débarquent des voitures au-delà du barrage de St Guérin, aux abords du lac des Fées (1896 m). 3 marcheuses, Chantal, Nicole, Prudy, vont continuer en voiture jusqu’au Cormet d’Arêches.

Les 10 autres, près du lac aux eaux miroitantes, s’équipent chaudement (le fond de l’air est froid, accentué par le vent) avant d’emprunter le petit sentier qui grimpe dans la forêt. Ils rejoignent le chemin carrossable à la cote 2061 et débouchent ensuite au Cormet d’Arêches (2102 m). Ils suivent dès lors le sentier menant à la Croix du Berger ( 2235 m), où progressent au loin les 3 qui les précèdent ; les têtards dans une jolie gouille vont retenir l’attention de Prudy.

Avant de parvenir à la Croix, il faut se hisser dans les rochers, passage difficile où la croix semble couvrir de son ombre les randonneurs.

Auprès du modeste calvaire en bois, la photo pour les unes, le réconfort après l’effort pour les autres, c’est à dire la pause-banane (photo de Chantal).

Ensuite ce sera le regroupement des 13 sur le sentier s’étirant au pied du Mont Coin dans le Plan de la Marmotte où nous rencontrons des tarines paissant auprès de mares où leurs reflets produisent une photo originale.

Au bord du sentier, de l’alchémille écarlate, des crépides dorées et d’autres fleurs maintes fois vues.

Nous marchons un bon moment à flanc de montagne avant de rejoindre le GR du tour du Beaufortain montant au col du Coin. A partir de là, le groupe s’étire de plus en plus ; à l’avant, un petit groupe avec notre doyen Bob toujours étonnamment jeune, à l’arrière Maurice et Nicole qui commence à peiner et l’écart va se creuser au fur et à mesure de la montée.

Parmi les fées y en aurait-il eu une malveillante qui lui aurait-elle jeté un sort, pour avoir négligé leur lac comme point de départ ? Ou le nombre 13 serait-il porteur de malchance ? Pourtant pas de triskaïdékaphobes chez les Bémols et pour les randonnées pas de baguette magique...

Ce n’est pas une balade de tout repos que se rendre au lac d’Amour ! Certes la vue depuis le col du Coin (2398 m) est magnifique avec, au loin, la Pierra Menta, la Pointe de Presset, l’Aiguille du Lac, l’Aiguille de la Nova.

Le lac, lui, n’est pas visible, il faudra encore une bonne ½ heure de marche pour y arriver et ¾ d’heure pour ne pas y arriver... Quand Nicole et Maurice atteignent à leur tour le col, ils ont l’agréable surprise de voir Michèle qui les a attendus et va désormais les accompagner et les aider dans la descente parfois abrupte. A l’embranchement du lac d’Amour, sur le sentier presque plat, Nicole pense pouvoir aller -lentement certes- jusqu’au lac ; c’est sans compter avec ses forces qui l’abandonnent de plus en plus et la contraignent à renoncer. Aux abords non pas du lac mais d’un gros cairn, Nicole, Maurice et Michèle vont donc faire la pause-déjeuner que les 10 autres ont commencée depuis un bon moment dans l’herbe verte et l’air froid, au bord de l’eau transparente du lac d’Amour (2248 m), surplombé par le rocher mythique de la Pierra Menta dont le front heurte les nuages.

Frustrés de ne pas déjeuner en ce lieu, Michèle et Maurice iront à tour de rôle rapidement jeter un coup d’œil sur ce lac qui ne manque pas de charme... Ils n’ont pas remarqué dans le pierrier les renoncules alpestres ni le tabouret à feuilles rondes, les linaires des Alpes photographiées par Martine.

A 13h45, tout le groupe est de nouveau réuni sur le sentier auprès de Nicole, pour une suite de la pause-déjeuner avec le café de Maurice... A la suggestion d’appeler l’hélico formulée par Catherine, Nicole répond qu’elle pourra faire le chemin du retour, certes en allant très lentement. Dans les nombreux lacets entre le lieu-dit Sous le Col et le col lui-même, Michèle et Chantal l’attendant et l’encourageant en amont, Maurice marchant à ses côtés, Nicole monte à son rythme et parvient enfin au point culminant du jour où une pause est la bienvenue. La descente du Col du Coin s’effectue sans trop de difficultés. Au moment où il faut choisir entre le retour par les crêtes ou la descente sur le GR menant au refuge de la Coire, avant de remonter vers le Cormet, la quasi-totalité du groupe opte pour les crêtes (seule Andrée propose le GR). Nous voici tous embarqués sur le sentier du matin, où des gentianes pourpres, des pédiculaires et des gentianes champêtres se font admirer.

Nous passons auprès du troupeau de vaches au milieu duquel on aperçoit un taureau imposant par sa masse et ses cornes.

Alors que les premiers Bémols sont pratiquement au bout de la crête, Nicole, maintenant victime de crampes, sent qu’elle ne pourra pas monter ; accompagnée de Maurice, elle bifurque pour rejoindre le GR, avec la volonté de descendre jusqu’au refuge de la Coire. C’est là que Chantal reviendra en voiture les chercher... Celles et ceux qui ont marché le long de la crête seront récompensé(e)s de leurs efforts par une vue magnifique sur le lac des Fées à leur pied, au loin sur le Barrage de St Guérin, avec le Grand Mont se détachant sur l’horizon.

A 16h30 tous sont de retour auprès du lac des Fées. Dans ce dernier, Michèle et Maurice (privés du lac d’Amour) iront tremper les pieds, une compensation modeste et symbolique. Après s’être donné rendez-vous jeudi prochain encore en Beaufortain, les 13 repartent pour Bassens.

Photos : Martine (+ 3 de Chantal et 1 de Nicole)

Texte : Maurice

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0