Club Santé Seniors MGEN 73

Crête des Gittes de la Sauce au Bonhomme par le chemin du curé..

le 04/08/2016

samedi 6 août 2016, par Christian DORDOLO

Crête des Gittes, le 04/08/2016

Effectif :7.

Météo : Très beau temps. Se couvrant en fin de journée.

Distance : 14 km.

Altitude mini : 1620 m.

Altitude maxi : 2520 m ou 2665 m

Dénivelé cumulé :1065 m ou 1210 m.

Délais TAC : 8h.

Après être allés en Maurienne, dans les Bauges et en Belledonne,

Nous allons faire un petit tour dans le massif du Beaufortain.

Encore une marche en arête, on n’arrête plus !.

C’est le grand retour parmi nous de daniel B. ( B.D.) et de daniel L.(D.L.)

Il ne manque plus que Danièle M. (DM ou DS),

Pour avoir notre collection de daniel(e) au complet.

Pour son retour daniel (B.D.) nous offre des cadeaux : tee-shirts et BMU* ! Merci.

Yves nous dépose à 8h sur la parking de la Gittaz où parait-il Roger Frison-Roche passa une partie de son enfance.

Sur le parking de la Gittaz.

Nous commençons à 8h 20 notre boucle en franchissant la passerelle posée sur la Gitte.

On y va !

Départ rapide des deux daniel qui se détachent du peloton....

Très vite, on aborde le chemin du chanoine H Frison, (il y a beaucoup de Frison ici),

Dit chemin du curé, construit entre 1891et 1892,

Et destiné à servir de passage au bétail vers les beaux alpages de la Sausse.

Bravo aux vaillants ouvriers qui ont construit ce magnifique chemin,

Taillé dans la roche des gorges de la Gitte, fougueux torrent.

Le chemin du curée à la montée.

A la sortie du chemin, on retrouve B.D. et D.L.

Qui nous attendent en papotant au soleil à la traversée de la rivière.

Passage du gué (en hiver il n’y a pas de bastaings.)

La Sausse.

On doit maintenant grimper à travers l’alpage.

Il n’y a aucun chemin sur nos cartes,

Mais à notre grande surprise,

Un magnifique sentier a été taillé dans la prairie humide,

Avec des passages aménagés afin de préserver cette zone.

La montée est soutenue.

Sentier bien aménagé.

Montée au col.

On s’arrête à 10h30, pour notre pause, sur un replat au-dessous du col.

La neige n’a pas encore disparu des vallons abrités.

Dans un dernier effort ,nous arrivons au col.

Arrivée au col de la Sauce.

Ici la vue est très belle sur le rocher du vent,

(Où se trouve une magnifique via ferrata,

Pas difficile mais variée et aérienne),

Et sur le lac de Roselend, écrin du Beaufortain.

Rocher du vent.

Du col, la crête est un spectaculaire ruban.

Parcourir cette crête est un vrai plaisir pour les yeux,

Mais il y a beaucoup de monde.

Le beau chemin passe en face nord, sur la crête, en face sud, en face nord.... :

Cent pas à l’envers, cent pas à l’adret, cent pas à l’envers....

On a l’impression de tricoter l’arête avec nos pieds.

Crête des Gittes.

çà marche !

Le Mont- Blanc surgit au dessus de la crête des fours,

Majestueux, il écrase le paysage.

Mont-Blanc.

Bestiaire.

Le refuge du col de la Croix du Bonhomme apparait à sa base,

Tandis que l’horizon s’ouvre au sud sur le Mont-Pourri et la Vanoise.

Refuge sous le Mont-Blanc.

Notre chemin redescend vers le refuge,

Au-dessus duquel paissent tranquillement des chamois.

Borne gravée en 1912 par le 22ième bataillon de chasseurs alpins.

Roignais,Nova,Gittes,Roche Merles.

Chamois.

Manifestement, ils sont là pour observer les troupeaux d’hommes et de femmes

Qui batifolent en contrebas dans leur montagne.

Il y a encore plus de monde, on est sur le GR du tour du Mont-Blanc.

On ne s’attarde pas au refuge mais on va s’isoler un peu au-dessus du col.

Casse-croûte au-dessus du col de la croix du Bonhomme.

C’est l’heure de la restauration.

D.L. a encore envie de marcher :

Il va faire un petit tour au col des Fours, pendant notre déjeuner sur l’herbe.

Le café est fourni par Jean-Luc et B.D.,ainsi que le chocolat.

Au retour de D.L.,on reprend notre marche, vers le col du Bonhomme,

En essayant d’éviter une collision avec les personnes qui marchent en sens inverse.

Il y a beaucoup de pierres sur ce chemin, qui est une ancienne voie romaine.

Col du Bonhomme.Lacs Jovet

Et çà bosse fort jusqu’au col où se trouve une pierre, don de Michelin, Bornant la jamais achevée route nationale 202.

C’est ici que l’on fait notre photo de groupe.

Le groupe.

Mais où est le photographe ?

Ce sera cette dame, décide Daniel.

Sitôt dit sitôt... fait.la dame est sympathique et sportive.

La photographe et la borne Michelin.

Du col, on devine les lacs Jovet .

Au col.

Après une petite pause ,on redescend dans la vallée.

Le chemin de descente.

Plusieurs marmottes nous disent au revoir,

Et un joli chamois nous remercie de ne pas avoir laissé d’ordures.

Marmottes.Pour le chamois,voir à la fin.

Ici j’ai immédiatement une petite pensée pour Françoise C.

C’est automatique, allez savoir pourquoi !

C’est ainsi que l’on retrouve rapidement le gué de la Gitte.

La Sausse.

On redescend par le chemin du curé.

Chemin du curé au retour.

Et on peut admirer la chute d’eau qui est maintenant au soleil.

On se baigne ?

La vue sur la vallée est toujours aussi belle,

Mais à cet instant le ciel est couvert.

Vue sur la vallée,peu après le départ et peu avant l’arrivée.

Avant de repartir, on a droit à la fin du stock de boissons fraiches d’Yves,

Et à un gâteau-confiture de Christine qui veut marquer sa fête récemment passée.

La régalade,le BMU et le chamois.

Très belle journée !Il y avait aussi des fleurs ! Fleurs du jour.

Profil de la randonnée.

*BMU : "Bandeau multi usage"

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0