Club Santé Seniors MGEN 73

Sur le Gros Foug ,le 26/11/2015

lundi 30 novembre 2015, par Christian DORDOLO

Date : 26-11-2015
- Effectif : 8
- Météo : temps lumineux, nuages et soleil, un peu de vent
- Altitude départ : 250m
- Altitude maxi :1000m
- Dénivelé brut : 750m
- Dénivelé cumulé : 930m
- Délais TAC :7h 00.
- L’itinéraire :

La trace de notre chemin sur la carte. (André M.)

C’est un petit groupe qui se trouve ce matin sur le parvis de l’église romane du XII ième de Serrières en Chautagne.

L’église.

Cette église consacrée à Saint Maurice est une étape sur les chemins de Compostelle.

Les traces de la nature sur les murs.

On redoutait la pluie ; en fait, le temps est plutôt clément, frais mais agréable.

Le chemin est lui aussi tranquille, passant à travers une végétation variée, recoupant plusieurs fois la route.

On longe canalisations et constructions de drainage. De gros travaux ont été effectués suite à la gigantesque coulée de boue du 17 janvier 1936.

(André M.) L’eau est canalisée.

Après un arrêt à la jolie cascade pétrifiante, dans son écrin de végétation luxuriante où domine le scolopendre Asplénium, et un autre arrêt consacré à l’observation attentive des tufs, on grimpe jusqu’à la croix de Clarafond sur le sentier du gros châtaignier.

(André M ;) La cascade.

Morceau de tuf.

Trou dans le tuf.

Croix de Clarafond.

Le vieux chataigner. Qui l’a vu ?

Un panneau nous explique que la montagne du Gros Foug est une espèce de Big Mac avec :

* Une couche de calcaire perméable

* Une couche de marne (clarafond)

* Une couche de tuf sur calcaires

* Une couche de molasse.

On monte à l’ombre, le soleil caressant la cime des arbre sans jamais venir jusqu’à nous. Au dessus de nous, on peut admirer le joli " 4", curiosité du lieu, formé de roches claires sur une paroi grise, Et en dessous de nous, on voit passer 2 chamois fuyants, terrorisés par Edmond.

Le "4".

Sinon l’ambiance est douce.....

Douceur des lieux.

Le soleil arrivant, on fait notre pose banane, juste avant le secteur câblé.

Pause banane.

Le câble est bien gainé. De ce fait le passage enneigé est parfaitement sécurisé.

Passage câblé.

Passage câblé,suite.

Passage câblé,encore.

On arrive ainsi au sommet de la barre rocheuse, et on accède rapidement au point de vue sur le Grand Golombier et le lac, tout près du sommet du Gros Foug.

Le point de vue.

Vue sur le Rhône.

Vue vers Culoz.

Grand Colombier.(André M.)

En fait cette montagne ressemble à un plateau boisé,tourmenté,avec une douzaine de bosses d’altitudes semblables, légèrement au dessus de 1000m.

Il est encore tôt, on décide de prendre le chemin du Gros Foug qui nous emmène a la cabane forestière et au sentier botanique peu intéressant en cette saison.

Sur le chemin du Gros Foug.

Le gardien de la cabane forestière.

Mais il y a une jolie table de pique-nique couverte de neige. j’ai oublié de dire que depuis un moment on marche dans la neige avec un soleil discret mais présent.

Il y a ici les vestiges du camp 3,en fait, rien ! On faisait ici ,pendant la guerre ,du charbon de bois.

Vite fait bien fait, la table est dégagée de sa neige et nous, confortablement installés pour manger.

On enlève la neige.

Méticuleusement.

Bon appétit.

Françoise fait bande à part.

Après le repas, on s’engage sur le sentier des mulets situé à la limite de la Savoie et de la Haute- Savoie.Ce chemin nous ramène tranquillement à notre point de départ .

On est à la limite des deux départements.

Photo du groupe.(André M.)

Il n’y avait pas beaucoup de boules sur le houx.

C’est le début du printemps ? (André M)

On a une très jolie vue ensoleillée sur la vallée.

Vue sur la vallée.

Chaîne du Chat et du Landard.

Commentaires sur la végétation.

Perdu dans la végétation "tropicale" luxuriante.

Une bien jolie forêt,pas ordinaire.

Décorations de Noël ?.Non,des pommes !

Maryvonne n’a pas envie de partir, il fait trop beau et il y a des pommes.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0