Club des retraités de la MGEN en Savoie

2015 / 11 / 26 -Cinq Bémols ont cru...et marché au soleil

vendredi 27 novembre 2015, par Martine VIANNEY LIAUD

Ce matin, malgré une petite averse matinale, 5 Bémols se retrouvent au parking de Bassens : Alessandro, Jeanine, Marie France, Martine et Prudy. Après discussion, le groupe décide de faire la balade prévue dans les vignes. Nous voilà donc partis vers Montmélian et nous démarrons la balade juste avant 9h depuis le cimetière-parc. La pluie a cessé et le soleil montre son nez, des morceaux de ciel bleu apparaissent et c’est avec optimisme que nous marchons vers le chemin des Calloudes, tout en admirant les montagnes enneigées, aussi bien du côté Chartreuse que du côté Bauges où même le rocher de Manettaz montre sa couverture immaculée. Nous arrivons vers 10h devant la stèle surmontée d’une madone où nous faisons la pause-banane. La balade se poursuit en direction des ruines au milieu des vignes puis de la propriété où l’an dernier nous avions été bloqués. Jeanine et Martine retournent en arrière pour prendre le sentier passant au-dessous du grand mur mais les 3 autres (Marie France, Prudy et Alessandro) décident de passer au-dessus et progressent un long moment derrière une clôture grillagée renforcée par des barbelés. Ils seront obligés de les escalader en faisant des acrobaties (ce qui prendra un certain temps...) pour nous rejoindre et devront encore passer par-dessus une barrière en tôle ondulée. Enfin la petite troupe réunie peut reprendre la marche (tout en pestant contre les viticulteurs qui mettent des barrières partout) et nous arrivons bientôt au village de Cruet St Laurent où nous pouvons admirer un plaqueminier croulant sous ses kakis et dans lequel se cache un chat siamois. Aux alentours, des chevaux et un poney (Jeanine nous expliquera que deux d’entre eux ont dû être tondus sur le dos pour éviter la transpiration sous la selle quand ils sont montés fréquemment et il faut alors les recouvrir en cas de froid) et un troupeau de moutons Nez noir aux longs poils blancs. A la sortie du village Alessandro se sent chez lui car nous passons par la rue des Italiens... Nous nous dirigeons vers le château de Chaney et quand nous le rejoignons il est presque midi. Nous pensons alors à chercher un endroit propice pour le repas et à La Ravière nous trouvons une croix surmontant un socle à plusieurs marches où nous nous installons. Peu après, une surprise : l’un de nous s’aperçoit qu’il n’a pas pris ses deux oeufs durs préparés le matin car au fond de son sac gît une sorte d’omelette crue entourée de petits pains !!! Le repas aura tout de même un petit air de fête car du foie gras sera partagé ainsi que de nombreux biscuits et même des papillotes (décidément, notre ami transalpin est une bonne recrue !). Quand nous repartons, Marie France qui avait vu une pancarte indiquant une tour à 10 minutes, nous incite à monter dans sa direction et bientôt nous trouvons cette belle tour carrée au lieu-dit Le Chaffard. Après l’avoir regardée sous tous ses angles, nous décidons de rejoindre les voitures en cherchant un chemin sans retourner en arrière. Nous voilà donc partis sur la route menant au petit village Le Masdoux afin de récupérer un sentier repéré sur la carte et menant aux vignes. Nous trouvons un sentier balisé mais bien vite nous tombons sur des culs-de-sac (les sentiers ne sont-ils plus entretenus ?). Nous retournons sur nos pas et descendons jusqu’à St Laurent, et vers la gauche, nouveau balisage. Nous nous engageons donc vers les vignes que nous apercevons mais encore une fois, le chemin est bloqué !!! Nouveau retour en arrière et nous reprenons l’itinéraire du matin dans le village avant de rejoindre les vignes. Encore un arrêt à la Chartreuse de Lourdens, le temps de prendre 2 photos de part et d’autre du porche et nous retournons aux voitures par le chemin du bas (non sans nous tromper encore une fois à Arbin). Ce fut donc une journée d’exploration pleine de surprises comme à chaque fois que nous avons fait cette balade mais ravis d’avoir pris le départ le matin car le soleil nous a accompagnés même si les nuages lointains nous ont caché le Mont Blanc. Texte et photos : Martine

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0