Club Santé Seniors MGEN 73

LE GRAND PLATEAU NORDIQUE

lundi 28 septembre 2015, par Nicole SIBERT

Sortie Becarre du 24 09 15

Ce matin , à 9h, sous un ciel bien nuageux, au Hameau des Combes, à St Offenge dessus, nous sommes 6, prêtes au départ, avec gants et bonnets, pour partir à l’assaut du Col de la Cochette : Nicole, Marie France, Françoise C., Mireille, Colette et Anne Marie. Un chemin carrossable, bien empierré et peu pentu nous permet de nous réchauffer lentement, tout en bavardant. Petit à petit la pente devient plus forte. Nous passons devant un chalet , non indiqué sur la carte. Il est ouvert et bien équipé, avec cuisine, table, sièges, poêle,pour recevoir des randonneurs et avec même une terrasse panoramique !Après une petite halte visite, nous reprenons la montée. A chaque carrefour des panneaux nous indiquent les directions avec les temps de parcours. Enfin, au bout d’une heure et demie de marche, arrive la balise sensée nous indiquer le petit chemin pour accéder au col de la Cochette. Françoise rassure le groupe en lui assurant que certes la pente sera forte, mais que le chemin est très bien tracé, avec plein de lacets pour faciliter la montée. En fait, nous n’aurons pas beaucoup de lacets. Nous montons souvent droit dans la pente très forte, sur un terrain boueux, recouvert de feuilles. Nous sommes toutes à la limite de la glissade, cramponnées à nos bâtons, mais pas une plainte, pas une récrimination .Et c’est avec le sourire , heureuses, que nous arrivons au col …. sous le soleil ! Aussitôt il est décidé de monter, toutes ensemble, au belvédère à 400m de là. De là , la vue est splendide sur le bassin Aixois, le lac et la chaine de l’Epine. Il était temps d’arriver, car 10 minutes plus tard, finie la visibilité, un nuage nous enveloppe en même temps qu’arrivent 2 gardes du parc des Bauges munis de marteaux pour, nous dirent ils, renforcer le balisage du « tour des Bauges ». Bonne idée ! Et nous continuons notre chemin vers le refuge de la Plate que nous atteignons sans problème à 12h 30 après avoir traversé, sous le regard indifférent des vaches, le doux et reposant relief vallonné du plateau. Nous nous installons, au soleil, sur les tables de la terrasse en compagnie d’un groupe d’Annecy. Après un bon pique nique agrémenté du toujours délicieux cake maison de Nicole et de toutes les gourmandises apportées par les autres randonneuses, nous repartons (il faut bien dire que les 3 plaques de chocolat ont été mangées à 6..). Après une petite erreur d’itinéraire au départ, vite corrigée, nous marchons tranquillement sur un bon chemin. Mais tout à coup, plus de chemin, plus de balise, nous sommes au milieu de nulle part.

Nous retournons en arrière, cherchant l’erreur, essayant toutes les possibilités, les yeux sur la carte. Il semble qu’il faille traverser le ruisseau, ce que nous faisons, mais pas de chemin bien net.. L’inquiétude commence à se faire sentir, ….. les gardes de ce matin ne sont vraiment pas encore passés là !!…. quand tout à coup Mireille, avec son œil de lynx, aperçoit, au loin, une balise ! Ouf !! …. nous voilà aux chalets Mermet ! A partir de là un bon chemin nous ramène sur St Offenge dessus et nous arrivons toutes contentes aux voitures en même temps que nos voisins du refuge de la Plate qui nous confirment que le balisage du tour des Bauges est très mauvais et ils nous apprennent qu’il y a 3 chemins pour monter à la Cochette : un presque effacé qui nécessite un GPS pour le suivre, un très raide qu’il vaut mieux ne prendre qu’à la montée, et un , plus récent, bien tracé, et beaucoup plus agréable. Devinez le quel nous avions pris ??!!

Françoise

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0