Club Santé Seniors MGEN 73

2015 / 06 /25 - A pied, à cheval, au chalet du Trousset

Balade à la montagne de Bange

vendredi 26 juin 2015, par Maurice DUPONT

Pour le dernier jeudi avec une heure de départ favorable aux lève-tard, 13 Bémols sont présents, effectif relativement important vu que presque une dizaine de Bémols sont en Ubaye. Ainsi 8 "Chambérien(ne)s" – Chantal, Françoise, Jeanne, Maxime, Nicole, Bertrand, Maurice, Michel- et 4 "Aixois(es)" – Bob, Françoise, Martine, Marie France- font route vers Cusy où les attend Jeanine, la régionale de l’étape, qui sera notre guide sur les flancs de la montagne de Bange. Avant 9 heures les 13 commencent la balade près de la salle des fêtes et sous un ciel radieux se dirigent vers le hameau de La Tropaz (605 m) aux maisons joliment fleuries.

Après avoir marché sur une petite route en pleine campagne, nous abandonnons le goudron pour entrer dans la forêt et bientôt atteignons le lieu-dit l’Herpa (640m) et entamons la montée vers le Trousset sur un petit sentier déroulant régulièrement ses innombrables lacets d’abord à l’ombre des grands fayards puis des épicéas qui nous protègent de l’ardeur du soleil.

De temps à autre le sentier coupe la piste forestière, tracée à grands coups de bulldozer entre les arbres, pratique pour le transport des troncs mais peu agréable pour les promeneurs. Le groupe s’étire peu à peu durant la montée, Bertrand et Nicole fermant la marche. En voyant les marcheur(se)s de l’avant franchir les obstacles qui les attendent, les retardataires ne perdent pas courage et attendent la pause-banane pour reprendre souffle.

Mais l’étroitesse du sentier n’est pas propice à l’arrêt du groupe. A 10h45, c’est enfin la pause. Assis sur le talus avant et après un virage, nous nous requinquons.

Françoise passe de l’un(e) à l’autre pour distribuer les parts du gâteau au chocolat confectionné par la seconde Françoise, qui peut ainsi se reposer tout en veillant qu’il en reste une part pour le 14ème Bémol du jour, Marc qui nous fera la surprise de nous précéder au sommet.

Après la pause nous poursuivons la montée, accompagnés du chant des oiseaux et bientôt, à la cote 975, nous croisons la Vy des renards, autre sentier, fort pentu et difficilement praticable, venant de Cusy. Dès lors, à part quelques passages un peu raides, la marche est plus aisée sur un chemin forestier que nous empruntons en cette fin d’itinéraire aller. Un peu plus haut, voici que se profile entre les branches un cavalier qui descend à notre rencontre, c’est Marc qui, sur le conseil de Jeanine, est venu depuis St Offenge, village limitrophe de Cusy, chevauchant sa belle jument Virgule, pour partager le repas avec nous.

Vers midi, après Marc le premier sur les lieux et qui a attaché sa monture à l’ombre d’un grand cerisier sauvage, les 13 sont arrivés au chalet du Trousset (1109 m), lieu de la pause-repas. Mais auparavant Marie-France a écrit dans le livre d’or de ce refuge ouvert à tous un petit mot laissant une trace du passage des Bémols. Le grand beau temps nous incite à nous installer pour déjeuner autour d’un barbecue.

De là nous jouissons d’une belle vue sur l’extrémité du Revard, le lac du Bourget et la chaîne de l’Épine.

Repas champêtre, convivial à souhait... Après le repas, le lieu est propice à la sieste pour certain(e)s, à l’aquarelle pour Jeanne qui s’adonne avec passion à cet art, inspirée par le paysage, les fleurs du lieu et aussi par le beau quadrupède.

Bob, de son côté, repère un peu plus haut dans la pente les premiers lis-martagon en fleurs, et de grandes gentianes (qui mériteraient sans doute des clichés plus beaux mais en l’absence de la spécialiste... ).

A 13h45, Marc, aidé de Jeanine, se prépare ainsi que sa monture pour le retour.

Après avoir posé pour la photo-souvenir, il s’engage sur la piste forestière menant à St Offenge.

A sa suite nous empruntons cette piste qui sera le premier tronçon de l’itinéraire retour.

Le chemin large, peu pentu au départ, passe au pied de la falaise d’où tombent régulièrement des pierres – toutes celles étalées au pied des rochers nous incitent à la prudence.

Le danger éventuel n’enlève rien à la vue magnifique sur la campagne baujue avec au loin le lac du Bourget.

Au bord du chemin de belles reines des bois (aruncus dioicus) identifiées par Maxime méritent bien un cliché.

Dans un raccourci entre 2 virages, Bob nous montre de grandes astrances (encore petites) en fleurs.

À la route des Huguets, on prend à droite la direction de Cusy ; encore un peu de marche sur le goudron avant de suivre un chemin champêtre et d’arriver au hameau Les Bogey. Une petite halte permet le regroupement de tous.

Nous ne sommes plus très loin du parking, encore un bout de chemin puis la dernière portion de départementale sous un chaud soleil avant la fin de la balade aux alentours de 16h45.

Il ne nous reste plus qu’à remercier Jeanine pour cette belle journée et à regagner nos pénates.

Texte : Maurice, photos : Maurice, Michel, Nicole.

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0